La galerie Triode expose la crème du design US

Category: 
La galerie Triode expose la crème du design US
22 Août, 2018

Jacques Barret a beau être à la tête d’une des galeries de design les plus en vue de Paris, Triode Design, il subit, comme tous les magasins, l’érosion du commerce physique. Concurrence des sites de vente en ligne, désamour du lèche-vitrine à l’ancienne… Il a donc décidé de réagir et de prendre le problème à bras-le-corps. Le résultat est bluffant et devrait intéresser tous les archis d’intérieur…

 

Spécialisée dans le nouveau design américain (Lindsey Adelman, Matter MadeApparatus, Roll & Hill, Bec Brittain…) et les rééditions du maître danois Finn Juhl, sa galerie Triode se heurtait depuis quelques années à l’exiguïté de son espace situé rive gauche, à Saint-Germain-des-Prés. Dans ce quartier historique de la capitale, les appartements sont de taille réduite et se prêtent difficilement à l’installation de pièces conçues outre-Atlantique par la nouvelle vague des designers-makers. En effet, ces créateurs travaillent souvent dans d’anciens lieux industriels aux proportions généreuses. Quant à leurs clients, ils habitent de vastes lofts où le nombre de mètres carrés et la hauteur sous plafond permettent d’accueillir d’immenses lustres et des buffets XXL.

Triode a reconstitué en réalité virtuelle un appartement haussmannien de 120 m2.WAOLab

 

Fondateur de Triode, Jacques Barret représente en France cette crème du design US. Malheureusement sa galerie ne pouvait pas concentrer autant de pièces qu’il le voulait. C’est pourquoi, l’automne dernier, il a commencé à réfléchir à une nouvelle façon de présenter à sa clientèle, constituée en majorité d’architectes d’intérieur, de décorateurs et autres prescripteurs, les meubles et luminaires qu’il commercialise. Comment leur permettre d’appréhender ces éléments de mobilier comme s’ils étaient en situation dans un appartement parisien ? La réponse lui est venue de la technologie.

Dans le couloir, la suspension Discus Vine de Jamie Gray (Matter Made).WAOLab

 

Comme lui, de plus en plus de commerçants se penchent sur la réalité virtuelle pour renouveler l’expérience qu’ils proposent en boutique. Cette technologie permet en effet de s’immerger complètement dans un univers créé de toutes pièces grâce à un masque équipé de deux écrans (un par œil). Quand on tourne la tête, on découvre l’univers dans lequel on est plongé à 360°. Il y a vu la possibilité de créer le showroom de ses rêves, extensible à l’infini et exposant tous les modèles de son catalogue. Mais pour atteindre cet objectif, le chemin était long et pavé d’embûches…

Les lustres de Lindsey Adelman ont demandé un effort de modélisation pour restituer leur transparence d’origine.WAOLab

 

La réalité virtuelle (ou VR pour les intimes) est en effet une technologie émergente, qui effectue chaque mois des progrès énormes en termes de réalisme et de réactivité. Le développement du showroom virtuel Triode devait s’inscrire dans cette évolution afin de présenter l’interface la plus crédible possible. Jacques Barret s’est donc attaché les services d’un spécialiste de la 3D en la personne de Laurent Rossignol. À la tête de WAOLab, il développe des espaces virtuels pour de grands noms de l’art, du luxe et de la mode (Boucheron, Rick Owens…), mais c’est quand il a proposé au galeriste, architecte de formation, une visite immersive de la modélisation de la Farns­worth House de Mies van der Rohe qu’il l’a définitivement convaincu.

Roll&Hill illumine l’entrée virtuelle signée WAOLab.WAOLab

 

Jacques Barret a opté pour le casque au rendu graphique le plus poussé, le HTC Vive, relié par un fil à un PC surpuissant qui calcule en temps réel les images affichées par les écrans. Ensemble, ils ont recréé, sur ordinateur, un appartement haussmannien typique, avec ses parquets, ses moulures et sa vue sur la tour Eiffel. Puis il a fallu « l’équiper » avec les meubles de son catalogue. Pour ce faire, les designers représentés par Triode ont dû réaliser des scans 3D de leurs créations et les transmettre à WAOLab (qui s’est parfois elle-même chargée de les scanner) qui les a intégrés dans le « logement ».

 

Le domicile virtuel Triode propose 80 produits disséminés dans ses différentes pièces. Le challenge technique a été de rendre toute la subtilité des textures, comme les surfaces aux effets miroir fumé des lustres de Lindsey Adelman dans lesquels tout l’appartement doit se mirer. Afin de le rendre plus réel encore, Triode a noué des partenariats pour y intégrer une cuisine (Bulthaup Haussmann), des papiers peints (Calico Wallpaper)…

À l’intérieur, vous retrouverez 80 références de meubles et luminaires proposées par la galerie Triode.WAOLab

 

Les premiers tests, auxquels IDEAT a pu assister en avant-première, sont bluffants. Installé dans une pièce réservée à cette offre, dans l’arrière-cour de la galerie, on enfile d’abord un casque puis on s’équipe d’une télécommande. Celle-ci sert à se déplacer dans l’appartement (et à éviter de se cogner…) ainsi qu’à sélectionner les différents meubles et luminaires. D’un clic, on choisit un lampadaire de Philippe Malouin et on jongle entre ses différentes couleurs et finitions. Le lampadaire adopte immédiatement la teinte choisie… Il devient alors possible de tourner autour pour apprécier la façon dont il prend la lumière en fonction du point de vue. La galerie virtuelle de Triode est d’ores et déjà accessible pour découvrir son nouveau monde. Avis aux amateurs !

 

Triode Design. 28, rue Jacob, 75006 Paris. Tél. : 01 43 29 40 05.

A voir aussi

VRrOOm Wechat