Dansez à Vaux-le-Vicomte avec Nicolas Fouquet

Category: 
Dansez à Vaux-le-Vicomte avec Nicolas Fouquet
07 Octobre, 2018
Exposition Vaux le Vicomte fait son cinéma, avec immersion dans un film à 360° avec casque de réalité virtuelle. LP/Valentine Rousseau

 

Dans l’exposition Vaux le Vicomte fait son cinéma, le château propose une expérience d’immersion, sur une scène de tournage de la fête donnée par Nicolas Fouquet en août 1661.

 

Assis à la longue tablée de victuailles, entre deux nobles, on regarde Louis XIV ouvrir le bal, plumes or et beige sur la tête, soleil brodé sur le torse. Nous voilà revenu au 17 août 1661, dans le grand salon du château de Vaux-le-Vicomte (77). Le domaine qui a inspiré Versailles à Louis XIV, fait son cinéma. L’exposition sur les tournages de films à Vaux - une soixantaine - parsèment la visite : costumes de la série Versailles, vidéo des trucages de Raid Dingue, hélicoptère et exposition du James Bond « Moonracker », et pour la première fois au château, une expérience immersive avec un casque de réalité virtuelle.

 

Sauf qu’ici, pas d’images virtuelles, mais le tournage d’une scène de 2 minutes, avec 70 comédiens et figurants. Nicolas Fouquet, surintendant des finances, invite le roi à une somptueuse soirée dans son domaine. Perché sur un tabouret, casque sur les yeux, on assiste au tournage de ce bal. Le grand salon se remplit de musique baroque. Le roi danse au milieu de six couples. A gauche, un noble nous regarde d’un air soupçonneux, une tasse à la main. A droite, une élégante femme reste les yeux rivés sur les danseurs.

Vaux le Vicomte

 

Sur la table, des oranges, du raisin, du pain brillent dans la flamme des bougies. On a envie de tendre la main pour croquer une miche de pain. Un danseur est perché sur des échasses. On se retourne à 180 degrés, pour voir la caméra de tournage glisser vers nous en travelling sur des rails. Un perchiste enregistre le son. Retour au bal, les nobles discutent avec plaisir autour des danseurs.

 

Soudain deux Mousquetaires surgissent et se battent au fleuret avec un noble supposé traître. « Protégez le roi », crie les vaillants fidèles. La scène s’achève déjà, la technicienne revient avec son clap noir, séquence 4, prise 1. Prochaine scène, : « C’est toi le traître et tu bondis au-dessus de la table », lance un assistant. Ah bon ? Dommage, on ne bondit nulle part, l’écran passe au blanc, c’est fini. On reste pour revivre l’expérience une seconde fois, ne pas oublier de tourner sur son tabouret pour ne pas rater une miette.

Château de Vaux le Vicomte

 

Fouquet n’avait pas donné sa fête dans ce salon, encore en travaux en août 1661. « Elle était donnée surtout dans le jardin, précise Ascanio de Vogüé, gérant du château. Il s’agit d’une scène fictive sans réalité historique. Nous avons eu cette idée parce que les visiteurs adorent regarder les tournages de films quand ils tombent dessus. »

 

A propose de cette soirée mémorable qui rendra Louis XIV (manipulé par Colbert) jaloux, et bannira Fouquet hors du Royaume jusqu’à sa mort, Voltaire écrivit : « Le 17 août, à 6 heures du soir, Fouquet était le roi de France ; à 2 heures du matin, il n’était plus rien. »

 

Vaux-le-Vicomte fait son cinéma, jusqu’au 4 novembre, tous les jours de 10 heures à 19 heures Tarifs : de 12 € à 17,50 €.

A voir aussi

VRrOOm Wechat