Un nouvel espace VR à Casablanca

Category: 
Un nouvel espace VR à Casablanca

À Casablanca, lancement du premier jeu de combat en réalité virtuelle du continent africain 

 

D’autres salles devraient voir le jour prochainement à Rabat, Tanger et Marrakech.

 

Ce jeudi 10 mai, l’acteur national du gaming marocain basé à Casablanca, Gamers of Morocco, a présenté son tout nouveau jeu de “E-sports Movement”, VAR FIGHT. Un concept futuriste importé du Japon qui allie les technologies de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle aux mouvements des participants.

 

Dans le tout nouvel espace gamer du 258 rue Mostapha El Maani à Casablanca, rebaptisé salle “Arena”, Gamers of Morocco propose plusieurs concepts de jeux vidéos.

Pour les amateurs de vitesse, un simulateur de course de voitures, offrant la possibilité de jouer à quatre joueurs en même temps, vous permettra de prendre les commandes de gros bolides et de défier vos amis sur les meilleurs circuits du monde.

“C’est un lieu cosy où l’on vient passer du bon temps entre amis. L’endroit convient à tous les types de joueurs, même ceux qui ne pratiquent pas beaucoup”, explique Shun Jean-Louis Lupant, directeur général de Dream Touch et Gamers of Morocco.

 

Mais la véritable star de cette salle d’arcade d’un nouveau genre, c’est la réalité virtuelle. Dream Touch a fait importer du Japon le concept futuriste du jeu vidéo en réalité virtuelle augmentée. Les Casablancais pourront ainsi jouer à VAR FIGHT, un jeu de combat en équipe. À la manière d’un sport collectif traditionnel, VAR FIGHT favorise l’esprit d’équipe, l’agilité et le sens de la stratégie, à la seule différence que, une fois jetés dans l’arène, les joueurs disposent de superpouvoirs.

 

“Le concept de VAR FIGHT est d’incarner un super héros qui lance des boules de feu et invoque des boucliers pour se défendre. La réalité virtuelle nous permet de créer non pas un monde en 3D mais une semi-réalité, c’est-à-dire qu’on voit l’espace qui nous entoure. Tout ça c’est de la programmation, tout est codé en amont sur ordinateur. Les objets n’étant pas inscrits dans les paramètres ne sont pas reconnus dans l’arène”, précise le directeur du lieu.

 

Quatre styles de jeux différents

Pour jouer à VAR FIGHT, avant de se jeter dans l’arène, il faut d’abord enfiler un masque et régler les paramètres des compétences individuelles sur notre détecteur de mouvements. Le but du jeu est d’éliminer les points de vie de ses adversaires en leur assénant des boules de feu. Une partie se compose d’au minimum 6 joueurs (3 contre 3) et l’équipe qui marque le plus de points durant le temps imparti remporte la victoire.

 

Chaque joueur dispose d’une réserve d’énergie rechargeable permettant d’invoquer soit une boule de feu pour attaquer, soit un bouclier pour se protéger. “Le téléphone définit automatiquement la zone de jeu de l’arène grâce aux capteurs situés dans les bâches accrochées aux murs. C’est ça qui détermine notre position et qui va permettre d’invoquer les boucliers et les points de vie situés juste devant nous”, explique Shun Jean-Louis.

 

Il y a quatre styles de jeux différents, chacun induisant des compétences bien particulières: le “sniper” dispose d’une visibilité accrue pour attaquer ses adversaires de loin; le “finisseur” a des boules d’énergies géantes pour assurer le coup de grâce à faible distance; le “tireur” bénéficie d’une capacité de tirs successifs pour semer le chaos dans le camp adverse; et enfin le “tanker” a un bouclier beaucoup plus résistant et qui dure plus longtemps pour protéger ses coéquipiers. “C’est très physique”, raconte un joueur à l’issue d’une partie, “on court partout et on dépense beaucoup d’énergie avec les divers mouvements”.

 

Plusieurs compétitions durant l’année

Au Maroc, selon Shun Jean-Louis, le gaming est à sa naissance: “il n’y a aucune structure et nous, ce que nous voulons, c’est structurer le domaine du e-sport au Maroc”. Pour cela, ce dernier ambitionne de développer une seule grande communauté de gamers, pour que le royaume soit représenté lors de compétitions internationales.

 

En ce sens, l’organisation prévoit des compétitions régulières (mensuelles ou bimensuelles) dès qu’un minimum de seize équipes sera formé. Chaque édition, les trois meilleures équipes remporteront un “Cash Price”, chèque total de 10.000 dirhams. Parallèlement, ces gagnants se qualifieront directement pour le tournoi final dont le prix total s’élève à 50.000 dirhams avec une possibilité pour l’équipe gagnante de participer à la compétition internationale qui se déroulera cette année à Tokyo.

 

Toutes les inscriptions aux tournois et les réservations de la salle “Arena” se font exclusivement le site internet: www.varfight.com ou en envoyant un email sur resa@varfight.com.

A voir aussi

VRrOOm Wechat