Startup Vogo: la pépite AR de la sportech

Category: 
Startup Vogo: la pépite AR de la sportech
20 Novembre, 2018
Vogo offre une réalité augmentée aux spectateurs  | Crédits photo : Vogo sport

 

Cette société spécialisée dans les logiciels de traitement des flux vidéo pour le milieu sportif ambitionne d’entrer en Bourse et d’être la première « sportech » cotée à Paris.

 

L'analyse (Investir)

Fondée en 2013 par ses dirigeants, à la tête de 73,5% du capital, cette société de technologie dédiée au secteur sportif, basée à Montpellier, ambitionne d'être la première « sportech » cotée à Paris. Elle a investi 4 millions d'euros en R&D et déposé quatre brevets pour développer son logiciel de traitement des flux vidéo.

 

Ce système permet aux spectateurs présents sur place lors d'un événement sportif, comme un match de rugby, d'accéder, via une application installée sur leur smartphone, à l'angle de vue de différentes caméras et à des fonctions comme le replay, le ralenti, le zoom… Concrètement, une Vogo Box est connectée au camion de production, lui-même relié aux caméras, et transmet les flux aux utilisateurs via un réseau Wi-Fi. Le logiciel est alors stocké dans les smartphones, pour ne pas surcharger le réseau. L'application peut aussi être intégrée à celle de l'organisateur, comme la Ligue nationale de rugby, ou à celle d'une chaîne de télévision, telle que Canal +.

 

Une diversification est en vue vers des événements non sportifs (concerts, défilés de mode…). Des frais de recherche sont aussi à prévoir pour développer une solution adaptée à la 5G et déposer deux brevets supplémentaires. L'internationalisation entraînera aussi des dépenses, en particulier pour créer une filiale aux Etats-Unis en 2019.

 

Partenaires

Surtout, il faut financer la fabrication des Vogo Box, dont le parc doit être porté de 60 à 500 d'ici à 2020 et à 1.000 à partir de 2023. Le coût unitaire est de 15.000 euros, amorti sur trois ans, et le tarif moyen de location est de 5.000 euros. Hors de France, le logiciel est loué à des distributeurs-intégrateurs qui fabriquent sur place. C'est le cas avec Panasonic, partenaire clé en Asie.

 

En début d'année, Vogo avait réuni un tour de table de fonds d'investissement. Finalement, la société a fait le choix de la Bourse, non pas pour permettre à des investisseurs de la première heure de vendre, mais pour lever de l'argent. Par sécurité, une émission d'obligations était intervenue en octobre pour 4,4 millions d'euros (sur quatre ans au taux de 2%), avec engagement, en cas d'entrée en Bourse, de réinvestir en actions le montant remboursé et la prime de 15 %. Parmi ces souscripteurs figure le basketteur français Tony Parker, pour 1 million d'euros. Mais aussi GL Events. L'appui de cet organisateur d'événements sera précieux. Il a misé 0,25 million en obligations et s'est engagé à souscrire pour 0,5 million de plus. Au total, l'opération est couverte pour 6,2 millions, soit 37 % du montant maximum.

 

Caractéristiques de l'opération :

Marché de cotation : Euronext Growth
Procédure : offre à prix ouvert
Ordres prioritaires : jusqu'à 200 actions
Période de l'OPO : du 15 au 26 novembre inclus
Début des négociations : 30 novembre
Fourchette de prix : 10,01 à 12,63 euros

A voir aussi

VRrOOm Wechat