Richard Marks passe chez Google

Category: 
Richard Marks passe chez Google
01 Août, 2018

Richard Marks, l’un des concepteurs majeurs du casque PlayStation VR, vient d’être embauché chez le géant Google. Pour quoi faire ??

Richard Marks, développeur senior et ingénieur chez Sony, rejoint officiellement Google pour rejoindre l’équipe ATAP (Advanced Technology and Projects). M. Marks a été impliqué dans l’innovation significative tout au long de sa carrière d’avec Sony, notamment en menant le développement du casque PlayStation VR (PSVR). Avec l’intégration de vétérans du monde du jeu vidéo dans l’escarcelle Google, les rumeurs de l’entrée du géantissime moteur de recherche dans l’industrie du jeu vidéo s’intensifient …

 

En passant chez Google, Richard Marks, l’un des principaux concepteurs du casque PSVR, change radicalement de maison et intégrera le projet ATAP dans un avenir proche. Officiellement, l’équipe ATAP de Google s’occupe de l’interface entre la science et les domaines d’application afin de résoudre des problèmes significatifs et réduire significativement l’écart entre les deux domaines. Tout un programme, encore bien obscur …

 

Richard Marks travaillait chez Sony depuis 1999 et a récemment dirigé Magic Labs, une division du groupe qui était fortement impliquée dans le développement de nouvelles technologies de jeux vidéo. Le monsieur est riche de plusieurs titres académiques et a été impliqué dans divers projets tout au long de sa carrière. Il a notamment aidé à développer la caméra PlayStation Eye Toy, la même qui sert toujours d’accessoire indispensable au bon fonctionnement de notre PlayStation VR aujourd’hui encore, sans parler des contrôleurs PlayStation Move et du casque PlayStation VR lui-même. Pour qui pensait que Sony Japan était à l’origine exclusive de cette technologie lumineuse, voici déjà une info en elle-même …

 

Richard Marks n’est pas le premier “ingénieur” du monde du jeu vidéo à intégrer Google puisque plus tôt dans l’année, Google avait déjà débauché Phil Harrison, développeur du même Sony et  Jack Buser, le responsable de PlayStation Home, ainsi que Greg Canessa, le créateur de Xbox Live Arcade, sans parler d’autres innombrables contrats passés avec des développeurs liés au monde du jeu vidéo qui passent en masse dans l’escarcelle Google qui semble s’intéresser de plus en plus à cette industrie, et notamment la VR.

 

Ces récentes acquisitions alimentent la spéculation actuelle sur l’entrée du géant des moteurs de recherche dans l’industrie du jeu vidéo. Impliqué dans son mystérieux projet Yeti, il se dit que Google travaille activement sur une sorte de plateforme en cloud-gaming qui rivalisera avec celui de PlayStation et de Xbox. Et avec l’arrivée de sir Richard Marks dans l’équipe, l’implication de Google dans ce projet ne fait plus aucun doute que celui-ci sera définitivement ancré dans la réalité virtuelle, un marché indubitablement porteur à l’avenir.

 

Ce débauchage, naturel et inhérent au marché du jeu vidéo en perpétuel mouvement, ne remet cependant pas en cause l’implication de Sony dans la VR. Il est finalement normal que les acteurs d’une technologie en mouvance changent de “camp” sans remettre en cause les développements engagés de chacun. Le PSVR 2 sera bien une réalité, avec ou sans l’un des concepteurs initiaux du premier casque de PlayStation VR.

A voir aussi

VRrOOm Wechat