Qui sont les fondateurs de Snapchat ?

Category: 
Qui sont les fondateurs de Snapchat ?
09 Juillet, 2017
Evan Spiegel (à gauche) et Bobby Murphy figurent parmi les plus jeunes milliardaires de la planète grâce à Snapchat. L'application créée en 2011 avec l'un de leurs amis, évincé depuis, est aujourd'hui valorisée à plus de 20 milliards de dollars.
 

À l’instar de FacebookTwitter ou Instagram, l’application Snapchat s’est imposée comme l’un des réseaux sociaux incontournables du moment, surtout auprès des jeunes. Son concept est simple : il repose sur l’envoi de messages éphémères contenant des images ou des vidéos. L’utilisateur est donc libre de choisir la durée de vie de son envoi avant qu’il ne s’autodétruise. Depuis son lancement en juillet 2011, Snapchat s’est enrichie de nouvelles fonctionnalités qui ont amplifié son succès, comme les fameux filtres en réalité augmentée.

 

En 2017, l’entreprise passe la vitesse supérieure. Après avoir changé de nom pour Snap Inc., elle a fait son entrée en bourse en mars dernier. En parallèle, elle a lancé son premier produit hardware, les lunettes de soleil connectées Spectacles, disponibles en France depuis le 2 juin. Mais qui se cache derrière cette société valorisée à plus de 20 milliards de dollars ? Deux vingtenaires figurant parmi les entrepreneurs les plus puissants de la planète, Evan Spiegel et Bobby Murphy.

 

Reggie Brown, le troisième fondateur évincé

Récemment, le magazine Vanity Fair a désigné Evan Spiegel comme la troisième personnalité la plus influente de 2016, derrière les poids lourds Jeff Bezos (Amazon) et Mark Zuckerberg (Facebook). S’il n’a pas fondé Snapchat tout seul, il incarne l’entreprise en tant que PDG. Né en 1990 à Los Angeles, il a fait ses études à la prestigieuse université de Stanford, toute proche de la Silicon Valley. À l’époque, le jeune homme est plus intéressé par la fête et les belles voitures que par les nouvelles technologies. Il intègre donc la fraternité Kappa Sigma, célèbre pour ses soirées alcoolisées (elle a d’ailleurs été dissoute pendant quelques mois en 2011 en raison de débordements). C’est au sein de ce club pour étudiants qu’il fait la rencontre de deux personnes qui vont changer sa vie : Bobby Murphy, le développeur ayant créé le code source de Snapchat, et Reggie Brown, qui a eu l’idée du concept de l’application et esquissé le fantôme qui lui sert de logo.

 

Tout serait parti d’une conversation sur le « sexting » (l’envoi de textos coquins). Un jour, alors qu’il plaisantait sur le sujet avec des amis, Reggie Brown a l’idée d’une application permettant d’envoyer des photos qui disparaissent. Il en parle alors à Evan Spiegel, qui est convaincu du potentiel de cette idée. Il fait alors appel à Bobby Murphy, un spécialiste de la programmation informatique, pour créer le code source de l’application. Les trois amis profitent d’un projet universitaire pour développer leur « bébé ». En juillet 2011, les trois étudiants lancent l’application sur iOS sous le nom de Picaboo, après plusieurs mois de travail en commun.

 

L’application est finalement relancée en septembre 2011, et le nom de Picaboo est abandonné pour Snapchat. Entre temps, Reggie Brown a été écarté du projet. Selon lui, Evan Spiegel et Bobby Murphy auraient créé une nouvelle start-up dans son dos pour l’évincer et se partager les parts de la société à 60/40%. En 2013, alors que Snapchat cartonne auprès des ados, et qu’Evan Spiegel refuse une offre de rachat à trois milliards de dollars émise par Facebook, Reggie Brown décide de réclamer son dû. Il porte plainte auprès de la Cour Suprême de Los Angeles pour obtenir 20% des parts de la société. Réticents au départ, Evan Spiegel et Bobby Murphy reconnaissent finalement que leur ancien ami « mérite sans doute quelque chose pour sa contribution ». Pour éviter de céder des parts de Snapchat, le différend est réglé par un accord à l’amiable moyennant le versement de 157,5 millions de dollars et la mention du nom de Reggie Brown en tant que cofondateur de la société.

Deux personnalités diamétralement opposées

Evan Spiegel, qui a quitté l’université peu avant l’obtention de son diplôme pour se consacrer à 100% à sa start-up, est la véritable tête de gondole de Snapchat. Pas un jour ne passe sans que son nom apparaisse dans les médias… Et l’intérêt porté au golden boy ne risque pas de faiblir depuis son mariage en mai dernier avec le mannequin Miranda Kerr, qui figure parmi les top models les plus célèbres de la planète. Tout le contraire de son associé…

Si Evan Spiegel est issue d’une famille d’avocats fortunés, Bobby Murphy vient d’un milieu plus modeste. Né en 1988, ce fils de fonctionnaires a été scolarisé dans une école catholique de Berkeley, sa ville de naissance. Philippin par sa mère, Américain par son père, il se distingue par son tempérament calme et réservé, qui tranche avec le caractère démonstratif d’Evan Spiegel. Malgré son statut de superstar dans le milieu des nouvelles technologies, le geek du duo se fait plutôt remarquer par sa discrétion. David Kravitz, le premier employé de Snapchat, a expliqué à Forbes qu’il le décrirait « presque comme un moine », ajoutant qu’il ne l’avait « jamais vu s’énerver ».

 

Finalement, le seul point commun entre Evan Spiegel et Bobby Murphy, c’est de figurer parmi les plus jeunes milliardaires du monde grâce à Snapchat. Un succès qui s’explique en grande partie par leur complémentarité, un peu comme Steve Jobs et Steve Wozniak au début de l’aventure Apple.

A voir aussi

VRrOOm Wechat