PRW18: les meilleurs projets de XR des retailers

Category: 
PRW18: les meilleurs projets de XR des retailers
11 Septembre, 2018
[PRW18] Les meilleurs POC de réalité virtuelle et augmentée des retailers.

 

Eram et Leroy Merlin présentent à la Paris Retail Week 2018 une série d'expérimentation avec des entreprises innovantes qui utilisent la réalité augmentée et virtuelle pour accélérer le picking en entrepôt, vérifier le bon respect des plans de merchandising en magasin…

 

La Redoute, AuchanBoulanger… Nombre de distributeurs et d'e-commerçants envoient en sous-marin leurs équipes visiter le stand New Shopping Experience du pôle de compétitivité des industries du commerce à la Paris Retail Week, événement retail qui se déroule du 10 au 12 septembre à Paris. Ils viennent y découvrir les proofs of concept développés par leurs concurrents, comme Leroy Merlin et Eram, avec des entreprises innovantes triées sur le volet. Et cette année, la réalité virtuelle et augmentée est à tous les étages : les distributeurs sont en train de s'emparer de ces technologies restées jusque-là un peu gadget. 

 

Accélérer le picking en entrepôt avec un casque de RoboCop

D'ici fin 2018 ou début 2019, une partie des 200 personnes environ qui travaillent dans l'entrepôt Leroy Merlin situé à Dourges (Pas-de-Calais) se promèneront avec un casque HoloLens de Microsoftvissé sur la tête, ressemblant à s'y méprendre à celui du héros du film de science-fiction RoboCop. Loin d'être un accessoire de cinéma, cette paire de lunettes futuriste intègrera une application en réalité augmentée baptisée Kolekto, en cours de développement par la société SII, créée en 1979. "Elle rend le picking produit 20 à 30% plus rapide en moyenne", détaille Nicolas Petain, directeur des opérations chez SII.

 

En fonction de la liste de produits que le salarié ou l'intérimaire doit collecter dans les étagères, l'app calcule l'itinéraire le plus rapide. Kolekto guide ensuite le collaborateur en mouvement, comme le ferait un GPS. La solution affiche sur l'écran du HoloLens des flèches, qui se superposent à son environnement direct. Une fois qu'il est arrivé dans le bon rayon, le produit qu'il recherche est mis en valeur par un cercle lumineux qui apparaît sur l'écran du casque autour de l'article.

 

Les travailleurs se promènent d'habitude avec une scanette qu'ils transportent à bout de bras. Elle leur permet de flasher le code barre d'un produit afin de s'assurer qu'il fait bien partie de leur liste de collecte. Lorsque l'article est volumineux, ils doivent poser l'appareil pour attraper le paquet à deux mains et oublient parfois de le récupérer avant de repartir. Ils reviennent donc sur leurs pas pour récupérer le device... quand ils se souviennent de là où ils l'ont laissé.

 

"Notre solution, intégrée à une paire de lunettes connectées portées sur la tête, leur permet d'avoir toujours les mains libres et de gagner du temps, pour un budget inférieur à celui d'une scanette, qui coûte en moyenne entre 1500 et 1800 euros contre moins de 1000 pour la nouvelle version du casque de Microsoft qui sortira en 2019", poursuit Nicolas Petain. Mais la solution proposée par SII a tout de même un point faible : la batterie, qui ne dure que trois heures en utilisation intensive pour la version actuelle des lunettes de réalité augmentée Microsoft, contre une journée pour une scanette en moyenne.

 

Vérifier que les plans de merchandising sont bien appliqués en magasin

MCQ-Scan a développé pour Eram une solution en réalité augmentée destinée à un usage interne, présentée pour la première fois sur le stand New Shopping Experience sur le salon. A terme, si la solution est déployée à grande échelle, les directeurs de magasins filmeront chaque matin leur boutique, pour que les équipes marketing du groupe vérifient que les plans de merchandising sont bien respectés en magasin.

 

"Les salariés chargés d'effectuer ces vérifications peuvent enfiler un casque de réalité virtuelle s'ils sont dans les locaux du siège. Cela leur permet de vérifier confortablement grâce à une expérience immercive que les bons articles sont mis en avant en tête de gondole, que les réductions promises sont bien affichées en rayon… Mais ils peuvent aussi observer les moindres détails des espaces de vente sur leur smartphone ou leur tablette grâce à la vidéo 360°", indique Maurad Amara, président de MCQ-Scan. Le projet sera déployé dans les prochains mois dans un premier Eram situé à Paris pour un premier test terrain.

 

Aider le client à changer de cuisine sans prendre de mesures

La jeune pousse Cadre de vie a créé pour Leroy Merlin une application baptisée Ma nouvelle cuisine, en test depuis le démarrage du salon le 10 septembre. "Elle permet d'analyser le besoin cuisine d'un prospect sans lui demander de sortir son mètre pour prendre des mesures", résume Stéphane Vie, directeur général de l'entreprise parisienne créée en 2016.

 

Il suffit au mobinaute de prendre avec son smartphone une photo de la cuisine qu'il souhaite refaire. La solution de Cadre de vie analyse l'image pour définir la taille de la pièce, sa forme, la position des meubles, des fenêtres, la présence ou non d'un îlot central… et proposer au client un modèle de cuisine Leroy Merlin qui puisse s'intégrer à cet espace. Lorsqu'il se rend en magasin, le client sait déjà ce qu'il souhaite acheter et n'a plus qu'à affiner sa commande avec le vendeur, lui expliquer qu'il veut ce modèle de hotte plutôt que celui-là, qu'il préfèrerai des placards rouge cerise plutôt que couleur crème…

 

Pendant les quelques secondes où la photo est analysée par les algorithmes de traitement de l'image de Cadre de vie, l'application en profite pour poser au consommateur trois questions afin d'affiner sa compréhension du besoin client : à quelle fréquence utilise-t-il sa cuisine, combien de personnes s'en servent et quel degré d'attention il porte à la (passion ou plutôt utilitaire). L'application de la jeune pousse vérifie ensuite avec le client que l'analyse automatisée de son espace de cuisine est exacte. Elle vérifie avec lui la forme de la cuisine, le nombre de portes, de fenêtres… Leroy Merlin pourrait tout à fait étendre le champ d'application de cette application à d'autres pièces de la maison comme la salle de bain.

A voir aussi

VRrOOm Wechat