Programme "VR for impact" de HTC

Category: 
Programme "VR for impact" de HTC
21 Janvier, 2017
La réalité virtuelle ne sert pas uniquement à produire des FPS.
Elle peut aussi soutenir l'éducation, l'acquisition de compétences ou la communication entre les peuples.
Autant d'aspects qui seront financés et soutenus par le programme VR For Impact de HTC.
Si les casques 3D grand public sont aujourd'hui à la portée de tout quidam ou presque (pour peu qu'on en ait les moyens), l'industrie de la réalité virtuelle attend encore l'application qui lui servira de moteur -- qui encouragera le grand public à investir dans un casque 3D.
Pour y parvenir, le groupe HTC multiplie les initiatives à destination des développeurs (comme le projet Vive X), visant à soutenir et financer les créateurs. 
Aujourd'hui, HTC imagine une nouvelle approche, bien plus large, pour atteindre un objectif bien plus vaste. Baptisée « VR For Impact », financée à hauteur de 10 millions de dollars par HTC et menée conjointement avec les Nations Unies, elle vise à utiliser les atouts de la réalité virtuelle pour rendre le monde meilleur.
 
Une ambition particulièrement haute, mais dont le principe est simple :
D'après Cher Wang, le PDG de HTC, « le potentiel de la réalité virtuelle pour nous aider à apprendre, à comprendre, et à transformer notre monde est sans limite. 
VR for Impact est un challenge pour la communauté VR et les développeurs de contenus à travers le monde, dont l'objet consiste à aider à sensibiliser et résoudre les plus grands défis de l'humanité.
HTC financera les meilleures idées utilisant le HTC Vive et la réalité virtuelle qui contribuent concrètement à une évolution positive de notre monde.
Nous encourageons tous les acteurs évoluant dans l'écosystème de la réalité virtuelle à s'y engager, car c'est uniquement ensemble que nous pourrons avoir un impact réel. »
Un appel à projet donc, qui vise à exploiter les capacités immersives de la réalité virtuelle, par exemple pour améliorer les processus éducatifs, l'acquisition de compétences ou encore la communication entre les peuples (des projets susceptibles de « donner une voix aux plus vulnérables ou de nouvelles possibilités aux plus marginalisés », partant du principe « qu'il y a des millions d'histoires passées sous silence dans chaque crise » et que la réalité virtuelle peut être une « nouvelle façon de raconter les histoires importantes »). 
Évidemment, les actions caritatives ne sont pas toujours totalement altruistes, d'autant que l'initiative permet à HTC d'afficher des positions humanistes (quand son principal concurrent, Oculus VR, a été associé à tort ou à raison à des groupuscules d'extrême droite populistes pendant la dernière campagne présidentielle américaine).
Mais qu'elles que soient les motivations du constructeur, on retiendra ici que sa vision de la réalité virtuelle est loin de se limiter à la seule industrie du jeu (on le savait) et que quoi qu'il en soit, toute initiative susceptible d'enrichir l'offre de contenu en réalité virtuelle est par définition de nature à soutenir ce nouvel écosystème.
 
Le premier projet retenu dans le programme VR For Impact sera dévoilé le 22 avril prochain.

A voir aussi

VRrOOm Wechat