On pourra bientôt jouer en VR à Saint-Doulchard

Category: 
On pourra bientôt jouer en VR à Saint-Doulchard

Projet Fun Arena est le nom choisi par deux Berruyers pour leur futur complexe qui doit naître à Saint-Doulchard. Le concept : des activités originales pour toute la famille.

 

C'est un véritable temple dédié aux activités ludiques et atypiques qui, pierre après pierre, est en train de se bâtir en coulisses. Nommé Fun Arena, le projet qui a mûri dans l'esprit de deux Berruyers, Quentin Charroux et Maxime Jachet, doit éclore en décembre à Saint-Doulchard.

 

Tous deux sont éducateurs sportifs et âgés de 28 ans. Le premier a créé il y a six ans et demi Fun sport, société itinérante proposant aux écoles et centres de loisirs du Cher et des départements limitrophes des activités sportives originales, comme le tchoukball, version bondissante avec trampolines du hand-ball. Le second est un ancien salarié des Falcons, le club de baseball berruyer. Les deux hommes se sont associés pour se lancer dans cette nouvelle aventure.

 

« Il y a un créneau dans l'agglomération, avance Quentin Charroux. Sur le secteur, on trouve des activités pour les plus petits et d'autres pour les plus grands. Mais la salle multi-activités qui s'adresse à toute la famille, qui permet aux enfants de s'amuser pendant que les parents font de même de leur côté n'existe pas. » Ou plutôt pas encore.

 

Fun Arena veut jouer sur ce terrain du lieu de vie intergénérationnel pour proposer, dans un local de 1.200 mètres carrés, la pratique de cinq activités toutes plus originales les unes que les autres, voire exclusives pour certaines dans le département.

 

Snookball, karaoké  et réalité virtuelle

Première curiosité, le snookball, pratique hybride entre le billard et le football où les boules sont remplacées par des ballons et les queues par des paires de chaussure sur un terrain de six mètres de long sur quatre de large.

Quand les plus acrobates pourront se lancer à l'assaut d'un parc de trampolines composé de 35 toiles et de fosses emplies de mousses pour réaliser, en toute sécurité, de folles acrobaties, une zone d'escalade un peu particulière s'offrira aux plus téméraires. « On est loin du mur traditionnel, enchaîne Maxime Jachet. Douze voies de grimpe seront proposées sur des structures aux formes originales. L'une d'elles est par exemple vitrée pour se mesurer à un adversaire. »

 

Les deux associés ont aussi pensé à ceux pour qui le sport n'est pas vraiment la tasse de thé. La Fun Arena misera sur les nouvelles technologies, avec six box de réalité virtuelle dans lesquels l'immersion sera totale. Au cœur d'un univers de jeu vidéo ou dans un voyage au bout du monde… depuis Saint-Doulchard.

 

Le concept du box loué entre amis sera également repris pour réinventer le karaoké tel qu'on le connaît en France et se rapprocher de la pratique faite au Japon où il a été inventé. « Les gens pourront chanter aussi faux, aussi fort qu'ils le souhaitent sans se soucier du regard des inconnus dans les bars ou les restaurants », sourit Quentin Charroux.

 

Pour financer une partie des aménagements de leur future Fun Arena, les deux porteurs de projet ont lancé une campagne de financement participatif. Sur les 8.000 euros fixés comme objectif, ils ont déjà franchi, avec l'aide de 100 contributeurs, la barre des 6.000 euros. « La preuve qu'il y a du monde derrière nous et que cette structure d'un nouveau genre est attendue », conclut Quentin Charroux.

 

Sur le web. Pour participer
au financement de la future Fun Arena, rendez-vous sur https :\\fr.ulule.com\fun-arena\.

A voir aussi

VRrOOm Wechat