Oculus : les ennuis judiciaires ne sont pas finis ...

Category: 
Oculus : les ennuis judiciaires ne sont pas finis ...
27 Février, 2017

L’éditeur de jeux vidéo ZeniMax a obtenu 500 millions de livres sterling d’Oculus à la suite d'un procès dans le tribunal du district nord du Texas. Le jury avait constaté une infraction concernant un accord de non-divulgation.

Oculus Rift est en mauvaise posture

Il semble que John Carmack (l'auteur de Quake et de Doom) ait fourni illégalement des codes de ZeniMax à Palmer Luckey, l’inventeur de l’Oculus Rift. La technologie permet entre autres l’intégration des moteurs Unity et Unreal au casque de réalité virtuelle. Désormais, l’éditeur de jeux vidéo va passer à une autre étape en demandant à un juge de bloquer l’utilisation de ses codes volés. Alors que la technologie fait déjà partie intégrante de l’Oculus Rift, la décision pourrait suspendre les ventes du casque de réalité virtuelle, car l’industrie du jeu utilise généralement les moteurs Unity et Unreal.

Oculus a toujours la possibilité d’écrire de nouveau code, mais ce serait long et coûteux d’après Matt Jones, un associé du cabinet d'avocats EIP. De plus, ZeniMax demandera des redevances sur les revenus rapportés par l’Oculus Rift dans le cas où la demande d’injonction serait rejetée.

Pour sa part, la filiale de Facebook va faire appel évoquant un verdict « juridiquement défaillant et factuellement injustifié ».

A voir aussi

VRrOOm Wechat