L’immobilier augmenté, gage de valeur ajoutée?

Category: 
L’immobilier augmenté, gage de valeur ajoutée?
03 Avril, 2018

« On ne peut pas l’expliquer, il faut le vivre. » C’est le discours de toutes les personnes qui retirent leurs casques de réalité virtuelle après avoir fait l’expérience de ce voyage à travers les lieux et le temps. À chaque fois, le fameux « effet waouh ». Si ce nouveau loisir futuriste des salles de réalité virtuelle fait désormais partie des outils incontournables qui permettent d’expérimenter le meilleur de l’innovation technologique, les créateurs de ces espaces de divertissement ne font que mettre à la portée du grand public ce qui existe déjà dans bon nombre de secteurs, à commencer par l’immobilier, où les réalisations et projets de réalité virtuelle, augmentée ou mixte font déjà partie de notre quotidien.

 

La liste est longue de ce qu’il est possible de faire grâce à ces technologies qui transforment la réalité. À l’aide d’un simple smartphone, d’une tablette ou de casques destinés à projeter l’utilisateur dans un « ailleurs », les applicatifs ne manquent pas : visites virtuelles pour interagir avec son futur bureau ou appartement, configuration personnalisée des lieux pour faire varier la densité d’occupation ou encore tester de nouveaux matériaux grâce à la puissance des maquettes numériques (BIM) dopées à ces technologies de la 3D. Autant de nouvelles possibilités offertes par le numérique qui, non seulement, optimise la production, mais ouvre également la voie à de nouvelles façons de concevoir et de commercialiser tous types de biens : bureaux, logements, hôtels...

 

Ces nouvelles technologies qui transforment l’immobilier s’accompagnent de l’émergence de nombreux acteurs. Des start-up bien sûr, à l’instar, en France, d’Habiteo ou de Realiz3D, mais aussi des leaders industriels sur ces sujets de la 3D, tels que Dassault Systèmes, sans oublier les GAFA qui, via leurs offres grand public (Facebook Oculus Go, Microsoft HoloLens ou encore Google et son Cardboard…), donnent aux produits immobiliers de nouvelles dimensions et expériences sensorielles.

 

VR et AR : les incontournables de l’immobilier de demain

Estimé à plus de 2,5 Mds$ d’ici à 2025 , ce marché prometteur de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée (« virtual reality » et « augmented reality » en anglais) n’épargne aucun segment des métiers de l’immobilier du fait que ces nouvelles technologies permettent à la fois d’imaginer l’objet bâtiment en lui-même tout en élaborant un parcours client optimisé.

 

Grâce à ces nouvelles technologies qui rendent désormais possible le fait de se projeter physiquement dans ces lieux qui n’existent que dans l’imaginaire de leurs concepteurs, nous entrons dans une époque qui permet toutes les audaces, y compris celles d’imaginer des univers encore inconnus, censés répondre à de multiples nouveaux besoins, dont ceux d’augmenter l’expérience d’usage tant recherchée.

 

L’immobilier n’échappe pas à ce constat : nous sommes plus que jamais dans une économie de l’usage où le produit physique occupe certes encore une place centrale, mais progressivement inférieure à sa valeur « expérientielle ». Tout comme d’autres secteurs industriels déjà touchés par cette transformation des modèles économiques, l’immobilier du futur s’intégrera dans une chaîne de création, de production et d’échanges renouvelés dont le but sera de rendre l’expérience utilisateur unique.

 

C’est en cela que les technologies de réalités virtuelles deviendront constitutives des produits immobiliers eux-mêmes et que la valeur industrielle de notre secteur se déplacera de plus en plus vers un monde constitué de données. Ces dernières au service d’une réalité d’abord virtuelle avant de devenir bien réelle. Bref, un véritable changement de modèle qui nous fera entrer dans une nouvelle ère, celle de l’immobilier augmenté.

A voir aussi

VRrOOm Wechat