Levée record de 58 M$ pour Osterhout Design

Category: 
Levée record de 58 M$ pour Osterhout Design
13 Décembre, 2016

Osterhout Design Group a annoncé avoir conclu une levée d’un montant de 58 millions de dollars auprès de Shenzhen O-film Tech, Vanfund Urban Investment & Development, de son partenaire historique, la 21st Century Fox ainsi que de business angels.

Fondée par Ralph Osterhout en 1999, l’entreprise qui se définissait alors comme incubateur technologique s’est depuis donné pour but de révolutionner le secteur des wearables et des lunettes de réalité virtuelle et augmentée à destination principalement des gouvernements, des entreprises, mais également des consommateurs.

Aujourd’hui, l’entreprise californienne se targue d’employer plus de 80 collaborateurs.

« Depuis huit ans, nous privilégions une approche systématique en matière de design de smartglasses à destination du gouvernement américain et des entreprises sur un vaste marché. Cela n’est pas prêt de changer. » annonce Ralph Osterhout, CEO et fondateur.

Début décembre, Osterhout Design Group a réalisé une levée de série A d’un montant de 58 millions d’euros. Il s’agit d’un second tour de table dans le but de rendre le business scalable et rentable. Cette levée est une des plus importantes de l’année dans le secteur des wearables de réalité virtuelle et augmentée. Les entreprises chinoises Shenzhen O-film Tech et Vanfund Urban Investment & Development ainsi que la 21st Century Fox et des business angels anonymes ont investi dans la technologie développée par Osterhout Design Group.

Dans un premier temps, cette augmentation de capital va permettre à la société d’améliorer les capacités de ces produits ainsi que de terminer le développement d’une nouvelle gamme, qui sera présentée au CES 2017. L’entreprise a également pour ambition de s’internationaliser. Enfin, le fondateur explique vouloir augmenter son portfolio de brevets technologiques.

« Nous avons minutieusement choisi nos investisseurs, qui ne partagent pas seulement la vision produit d’ODG et sa stratégie de croissance mais qui bénéficient aussi d’une renommée qui permettra à l’entreprise d’étendre sa présence et sa réputation sur le marché. »

Le groupe Osterhout ambitionne de développer la prochaine génération de plateformes de mobile computing et de repousser les limites de l’expérience visuelle liée aux smartglasses. Forte de récompenses et de partenariats avec de grands pontes comme la Paramount, l’entreprise a vu ses commandes augmenter de manière significative depuis 2011. De manière plus concise, l’objectif de l’entreprise est simple : elle prévoit de réussir là où les Google Glass ont échoué. 

Au delà de son succès commercial, ODG cultive une image d’entreprise experte. Elle a ainsi formé John Border, ingénieur qui a participé au développement des lunettes AR « R-7 Smartglasses ». Aujourd’hui, l’homme a été recruté par Cupetino. De là à y voir un indice sur une potentielle envie d'Apple de démocratiser la réalité virtuelle avec son prochain flagship, il n’y a qu’un pas que nous nous retiendrons de franchir.

Le modèle phare de la marque est le R-7, présenté au CES 2016. A l’instar d’un Hololens de Microsoft, l’appareil présente un affichage tête-haute à l’intérieur des lentilles, permettant de voir de la 3D stéréoscopique ou d’autres types d’animations calquées sur les objets du monde réel. Ces smartglasses au doux prix de 2 750 dollars ont su séduire le marché des professionnels. Et ODG ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Avec sa prochaine gamme, la société espère séduire le grand public. En effet, d’ici 2020, le marché de la réalité augmentée devrait atteindre 150 milliards de dollars. Pour prendre sa part du gâteau, l’entreprise cible des utilisations dans divers domaines comme la biotech, la santé, les transports, la logistique etc...

A voir aussi

VRrOOm Wechat