Les nouveaux métiers de la VR et de l'AR

Category: 
Les nouveaux métiers de la VR et de l'AR
01 Octobre, 2016
La réalité virtuelle est récente certes, mais elle est assez mature pour avoir dorénavant ses propres métiers et spécialisations. Car pour faire une application ou un jeu en réalité virtuelle, il faut du monde et ces personnes doivent savoir ce qu’elles font. Aujourd’hui poussent de nouveaux professionnels ayant une expertise et une expérience en réalité virtuelle qui permettent de créer du contenu de qualité. Du contenu bien pensé répondant autant aux désirs des utilisateurs, qu’à ceux des professionnels. Nous vous invitons à découvrir avec nous tous ces métiers qui de jour en jour nous créent des contenus en VR toujours plus bluffants et/ou utiles. Ce à la force de leurs connaissances et de leurs expériences.

Les métiers de l’architecture
 
Peu nombreux sont ceux qui font appel à ce corps de métier dans l’industrie. Pourtant cette expertise est d’une importance cruciale dans le développement de mondes virtuels cohérents. Dans le jeu vidéo on fait appel à des level designer. La réalité virtuelle, de part sa dimension réaliste et immersive doit faire en sorte de créer des environnements virtuels cohérents et précis.

La première raison et la plus importante est que dans un monde en réalité virtuelle il ne faut pas brusquer ni perdre l’utilisateur. Il doit s’immerger dans un environnement qu’il voit comme étant une possibilité du monde réel. Ainsi le choc de la plonger en réalité virtuelle n’en est que plus fluide et adoucie. Un monde mal architecturé peut perdre et déboussoler l’utilisateur.
 
Les architectes se forment dans diverses écoles et les entreprises professionnelles peuvent faire appel à eux quelque soit leur formation. Bien sûr, les sociétés désirant créer du contenu en réalité virtuelle préfereront des architectes ayant une certaine expérience dans le monde de la création virtuelle. Ce faisant, le jeu vidéo est l’un des terreaux les plus propices pour trouver le bon architecte de mondes en réalité virtuelle.
 
Les métiers du design
 
Sûrement le métier le plus important de tous. Il est facile de trouver des graphistes ou des programmeurs pouvant répéter les gestes qu’ils connaissent du jeux vidéo ou des applications de base. Il est bien plus difficile de trouver un designer ayant une expertise pertinente sur la réalité virtuelle. Car la VR est bien différente des jeux vidéo ou des applications basiques. Elle demande de penser d’une nouvelle façon, de considérer les possibilités et les limites de la réalité virtuelle.
 
C’est lui qui va « écrire » l’expérience. Ce faisant, il doit la penser en utilisant au mieux les capacités uniques de la réalité virtuelle. Cela pour que l’utilisation de cette dernière ne soit pas artificielle et ne fasse pas gadget.
 
Ce domaine étant nouveau, il est difficile de considérer l’expérience utilisateur des consommateurs sans faire appel à un peu d’instinct. Ainsi, un bon designer saura voir à l’avance les problèmes que pourront poser tel ou tel design. Il sera comprendre le but demandé des clients, tout en prenant en compte les attentes des consommateurs.

Un bon designer en réalité virtuelle est la clé d’un bon jeu ou d’une bonne application en VR. Il se doit de connaitre ce domaine mais surtout de prédire comment cette technologieva évoluer avec le grand public. Il doit savoir ce qui marche et ce qui ne marche pas en réalité virtuelle.
 
Les métiers de la programmation
 
Si le designer est la clé d’un bon projet en réalité virtuelle, le programmer en est le cœur. Sans programmeur il n’y a aucun monde virtuel, il n’y a donc rien à montrer. Qu’on le veuille ou non, le programmeur est la personne la plus importante dans un tel projet. Il est celui qui va véritablement mettre en place le monde virtuel.

Il est plutôt simple de trouver un bon programmeur. Le jeu vidéo ou le monde du cinéma permettent d’avoir un échantillon assez expérimenté de programmeurs. Mais il ne faut pas forcément penser directement à la réalité virtuelle pour la programmation en terme de grande difficulté à coder. Car au final la réalité virtuelle n’est rien de plus qu’un monde en 3D. Il est donc clair qu’un bon programmeur en réalité virtuelle n’est pas forcément celui qui produit les plus beaux codes pour le virtuel. Mais celui qui produit les codes les plus optimisés.
 
Car la réalité virtuelle consomme énormément de ressources. A tel point qu’il faut s’assurer que le contenu proposé soit le plus optimisé possible afin de ne pas surcharger le PC qui supporte le casque. Seul un programmeur expérimenté peut accomplir cette prouesse.
 
Les métiers de la 3D
 
Là encore, les sculpteurs 3D doivent être très attentifs à leur travail. En effet, la réalité virtuelle ne peut pas être prise à la légère à ce niveau. Des modèles 3D mauvais peuvent provoquer du motion sickness.

Car l’effet puissamment immersif de la réalité virtuelle ne doit en aucun cas être couplé avec des modèles 3D de mauvaises tailles. Une chaise qui parait trop grande par rapport au reste peut perturber l’utilisateur. Jusqu’à lui faire perdre le sens de l’équilibre. Il faut ainsi créer des modèles 3D dont les gabarits, tailles et formes sont travaillés et pensés avec une précision chirurgicale.
 
Un créateur de contenu 3D créera ainsi tous les modèles 3D dans un logiciel comme Maya par exemple. Ce afin d’apporter des objets dont la forme est la plus réaliste ou la plus cohérente avec la direction artistique et le design du contenu.
 
Les métiers du graphisme
 
Si le sculpteur 3D crée des modèles 3D, le graphiste va apporter de la couleur à ces modèles. Lui aussi devra faire attention à na pas agresser l’utilisateur. Un mauvais choix de couleur pouvant déstabiliser une personne utilisant un casque de réalité virtuelle.

Ici, n’importe quel graphiste ayant une expérience en création de contenu 3D peut faire l’affaire. Il faudra juste que le graphiste prenne en compte le fait que l’utilisateur est directement confronté aux décors. Et que la réalité virtuelle peut tendre vers du motion sickness que telle ou telle couleur peut soit accentuer, soit adoucir.
 
Les métiers du journalisme
 
La réalité virtuelle n’est pas encore bien présente dans l’esprit de tout le monde et elle n’est pas encore totalement comprise par tout le monde. Elle est encore trop jeune pour que le grand public soit au fait de tout ce qui englobe la réalité virtuelle et augmentée. Il faut donc des journalistes pour démocratiser ce nouveau domaine technologique. Tout en apportant les informations sur les évolutions du secteur au grand public et aux professionnels.
 
Les métiers de la location
 
Les casques de réalité virtuelle sont très coûteux. On peut voir de plus en plus d’entreprises se tourner vers la location de matériels de réalité virtuelle. C’est un véritable marché à creuser qui permet au grand public de goûter à cette technologie à moindre coût.
 
On peut voir aussi apparaître dans le même style des sortes de grandes salles d’arcade pour la réalité virtuelle ou même des cinémas.
 
Les métiers de la formation
 
Ce monde étant si nouveau, il est clair qu’un vraie demande se fait pour la recherche de formateur. Ainsi, un spécialiste de la réalité virtuelle dans tel ou tel domaine peut apporterson expérience et ses connaissances afin de les transmettre. Il est clair qu’il y a là encore un vrai marché à étudier et à faire grossir. Ce dernier étant peut développé pour le moment. On pourra très certainement voir arriver de plus en plus de formations. Voire d’écoles dédiées à la réalité virtuelle.
 
Voilà un tour d’horizon de tous les métiers qui gravitent autour de la réalité virtuelle. Il est certain que de nombreux autres pourront venir alimenter ce domaine. Peut être même que des métiers tout à fait surprenants viendront alimenter le marché de la réalité virtuelle.

A voir aussi

VRrOOm Wechat