Les marketeurs européens et américains ne sont pas d'accord

Category: 
Les marketeurs européens et américains ne sont pas d'accord
13 Janvier, 2017

Marketeurs européens et américains divergent sur les futures priorités d’après Marketo.

Les marketeurs français sont 47% à compter inclure l’Internet des objets dans leur stratégie marketing en 2017. Suivent la réalité augmentée (33%), l’intelligence artificielle (30%), l’analyse prédictive et la réalité virtuelle (citées toutes les deux à 29%) et enfin le machine learning (23%) d’après les résultats d’une étude menée auprès de marketeurs d’Australie, d’Allemagne, de France, du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

La réalité virtuelle, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets constituent les technologies que les marketeurs français souhaitent adopter rapidement  (23%, 21% et 20%). Le machine learning n’est quant à lui cité que par 2% des marketeurs.

Si les marketeurs de tous les pays interrogés s’accordent à dire que l’Internet des Objets sera l’une des technologies que leurs clients utiliseront le plus en 2017 (citée par 40% des marketeurs britanniques, 50% des marketeurs australiens, 62% des américains et 45% des allemands), le machine learning fait l’objet de grandes divergences : il est pressenti pour être l’une des technologies qui seront les plus utilisées par les clients cette année par 50% des marketeurs nord-américains, contre 19% des français qui ne sont d’ailleurs que 2% à se réjouir de l’adopter en 2017.

Si la réalité virtuelle arrive parmi les principales préoccupations en Europe (Français, Allemands et Britanniques à 41%, 45% et 45% à considérer que cette technologie sera utilisée par leurs clients cette année), les marketeurs nord-américains sont quant à eux seulement 19%. Ils sont par ailleurs à peine 5% (4,55%) à prévoir de l’inclure dans leurs stratégies marketing en 2017 (contre 40% en Allemagne, 42% en Australie, 39% au Royaume-Uni et 29% en France).

Les résultats se creusent également entre les Etats-Unis et l’Europe en ce qui concerne le prédictif. Alors que les premiers voient non seulement le prédictif comme étant la technologie qu’ils ont le plus hâte d’adopter (à 39%), ils sont également 70% à considérer qu’il fera partie de leurs stratégies marketing en 2017. A contrario, seulement 12% des marketeurs français citent le prédictif comme étant le plus réjouissant pour eux, le plaçant en avant-dernière position. Un chiffre qui atteint 10% chez les Australiens, 7% chez les Britanniques et qui chute à 4% en Allemagne.

Méthodologie

L’étude a été menée par Marketo et hébergée par Qualtrics en novembre 2016. Elle a été menée auprès de 620 marketeurs à travers le monde, issus à la fois d’entreprises clientes et non clientes de Marketo. Les répondants sont issus des Etats-Unis (36%), du Royaume-Uni (16%), de France (16%), d’Allemagne (16%) et d’Australie (16%).

A voir aussi

VRrOOm Wechat