Le plan sur 10 ans de Zuckerberg pour changer la réalité

Category: 
Le plan sur 10 ans de Zuckerberg pour changer la réalité
21 Décembre, 2016

Il existe vraiment deux Facebook: l'un, le réseau social que des milliards de personnes utilisent pour partager des photos de bébé et leurs opinions politiques; Et le second, la future usine qui construit des drones solaires géants et des cerveaux artificiels.

Actuellement, ces deux entités restent distinctes. Et la plupart du temps, c'est le premier Facebook, réseau social, auquel nous pensons.

Mais il est peut-être temps de cesser de penser que ces deux Facebook sont deux entreprises différentes. Il n'y a qu'un seul et unique Facebook.

Plus tôt en 2016, Mark Zuckerberg a révélé son ambitieux plan décennal pour son entreprise, axé sur un avenir où l'intelligence artificielle, la réalité virtuelle et augmentée et la connectivité sont omniprésentes au cœur de la stratégie du réseau social.

"Bienvenue en 2026"

D'une part, la vision de Facebook de 2026 semble cool: Comme Facebook aime à le souligner, vous ne serez plus limité par la proximité physique si vous voulez passer du temps avec n'importe qui dans le monde; Il suffira de le rencontrer en réalité virtuelle. Et votre caissier chez McDonald pourrait en fait être un programme informatique artificiellement intelligent, avec un avatar humain-projeté sur vos verres de réalité augmentée.

Pour Facebook, aider les gens à se connecter avec d'autres personnes constitue l'extension naturelle de sa mission- même ses applications commerciales potentielles auront pour but d'aider les entreprises à communiquer avec ses clients d'une manière plus naturelle, a déclaré Facebook.

Mais Facebook a eu beaucoup de déboires en 2016, et il faut donc examiner cette vision de très près.

De la controverse sur la censure présumée des sources des actus tendances de Facebook, à la récente discussion sur les «fausses news» et la vérification des faits à la suite de l'élection présidentielle, nous commençons à penser que les médias sociaux et cette société en particulier, affectent réellement ce que nous lisons, et peut-être ce que nous pensons.

Dans le monde de réalité virtuelle que Facebook construit, l'entreprise pourrait réellement contrôler ce que nous voyons et ce que nous éprouvons. Les algorithmes mystérieux de Facebook fonctionneront d'une façon que nous n'avons jamais vraiment expérimentée, interagissant directement avec nos sens.

Cela soulève de nouvelles préoccupations. Par exemple, un bug de Facebook en Novembre a soudainement déclaré morts deux millions d'utilisateurs, y compris Zuckerberg lui-même.

Aujourd'hui, alors que les prochains grands paris de Facebook s'infiltrent dans nos habitudes quotidiennes, ces échecs d'algorithmes pourraient avoir d'énormes conséquences.

Que se passerait-il si un bug de Facebook dans sa réalité augmentée provoque rendait certaines personnes invisibles dans votre champ de vision? Que faire si vous commencez à voir des gens qui ne sont pas là? Ou une erreur audio annonçant accidentellement que vous ne pouvez plus communiquer jusqu'à ce que vous réinitialisez vos lunettes?

Que faire si un changement d'algorithme Facebook rendait les personnes qui sont en désaccord avec vous littéralement invisibles?

C'est une chose étrange, de la science-fiction inquiétant. Mais ce monde est proche. Rappelez-vous que Facebook, après avoir été considéré comme un « jouet », est maintenant si crucial pour le dialogue que nous parlons de son rôle dans la politique mondiale.

Avec la réalité virtuelle et la réalité augmentée, Facebook espère-t-il répéter ce phénomène ?

Facebook mérite toutefois un peu de crédit sur cette question. Zuckerberg n'a pas toujours été parfait quand il s'agit de questions de responsabilité sociale, comme en témoigne la difficulté des écoles de Newark à tirer pleinement parti de son don de 100 millions de dollars.

Mais son cœur semble viser le bon endroit. Il a tout de même promis de donner 99% de sa fortune à des causes sociales.

 

Mais Zuckerberg ne sera pas éternellement à la tête de Facebook. S'il quitte la société ou décède, ses idées et actions ne seront pas automatiquement les mêmes que celles de ses héritiers; ce que les investisseurs de la société ont compris.

Alors, pour 2017, voici mon souhait le plus vif: Pendant que nous discutons sur le rôle de Facebook dans nos vies aujourd'hui, j'aimerais que l'entreprise réfléchisse vraiment - et se prononce - sur le rôle qu'elle pourrait jouer demain !

A voir aussi

VRrOOm Wechat