L'absence déconcertante de Google Daydream au Mobil World Congress 2017...

Category: 
L'absence déconcertante de Google Daydream au Mobil World Congress 2017...
20 Mars, 2017
Après son lancement en grande pompe à Google I/O l'année dernière, on s'attendait à voir défiler Daydream comme un raz-de-marée sur l'industrie du smartphone.
Que nenni. A l'exception du Google Pixel et de deux annonces au CES 2017, sa présence est anecdotique.
Plus inquiétant, il n'était mentionné nulle part lors du Mobile World Congress 2017, qui est pourtant la grand-messe du secteur. Simple retard à l'allumage ou prémices d'un échec ?
Le Mobile World Congress 2017 a été marqué par une absence déconcertante : celle de Google Daydream.
Il s'agit pourtant d'une initiative ambitieuse qui apporte à Android, le système d'exploitation qui domine très largement le marché des smartphones, des fonctionnalités avancées de réalité virtuelle.
Malgré cela, pas un mot n'a été prononcé sur le sujet lors du salon alors que la réalité virtuelle de manière générale y était, elle, bien présente. HTC y exhibait le Vive (qui n'est pourtant pas un système mobile), Samsung, qui n'y a pas présenté le Galaxy S8, a malgré tout dévoilé un nouveau contrôleur pour le Gear VR, tandis que Qualcomm y montrait la dernière version de son casque tout-en-un...
 
UN DÉSINTÉRÊT DES CONSTRUCTEURS ?
Plus inquiétant encore est le fait qu'aucun des principaux smartphones annoncés lors de l'événement n'est compatible avec Daydream.
Ni le LG G6, ni le Sony Xperia XZ Premium, ni même le Huawei P10. 
Huawei a pourtant annoncé un smartphone compatible Daydream au CES 2017, le Mate 9 Pro, ainsi qu'un casque dédié. Mais il n'a pas jugé bon de rendre son nouveau produit phare compatible. 
Sony se concentre sur le PlayStation VR de son côté et n'a probablement aucune intention de s'appuyer sur Google dans ce domaine.
Même chose pour HTC. Quant à LG, il a fait l'annonce surprise lors d'un autre événement (la Game Developers Conference) d'un casque de réalité virtuelle haut de gamme en partenartiat avec Valve.
 
LE GEAR VR N'EST PAS EN DANGER
Le tableau dépeint par cette absence de support est celui d'un départ difficile pour Daydream, qui aura par conséquent bien du mal à s'imposer face au Gear VR en 2017.
Seuls cinq smartphones sont compatibles Daydream aujourd'hui : Google Pixel, Moto Z, Asus ZenFone AR, Huawei Mate 9 Pro et ZTE Axon 7.
Pendant ce temps là, Samsung et Oculus poursuivent leurs efforts sur le Gear VR et les résultats sont là avec plus de 5 millions d'unités vendues, ce qui fait de lui le premier vrai succès du marché de la réalité virtuelle grand public.
 
Google a répliqué à ce chiffre fin février en annonçant que 10 millions de kits Cardboard avaient été distribués, mais les deux sont difficilement comparables.
L'expérience fournie par les kits Cardboard (qui sont littéralement en carton) est de piètre qualité et leur utilisation est en général très limitée.
Une partie non négligeable d'entre eux a d'ailleurs été distribuée gratuitement lors d'événements promotionnels, ce qui limite d'autant plus la portée de ce chiffre. 
Daydream incarne justement la volonté de Google de passer aux choses sérieuses pour rentrer réellement sur le marché.
 
LES CASQUES TOUT-EN-UN ARRIVENT
Pour autant, il serait prématuré de parler d'échec pour Daydream.
A mesure que l'innovation technologique fera progresser les spécifications des smartphones, de plus en plus d'appareils seront compatibles par défaut.
L'obligation d'avoir un écran AMOLED et pas LCD sera le seul élément à rester potentiellement bloquant.
Mais la question à poser est combien de temps cela prendra-t-il ?
Car pendant ce temps là, Qualcomm et Intel investissent lourdement dans les casques tout-en-un, qui embarquent tout ce dont ils ont besoin pour fonctionner, sans avoir besoin de smartphone ou d'ordinateur.
Les premiers produits basés sur ces designs de références sortiront cette année, et Qualcomm a révélé fin 2016 à L'Usine Digitale qu'une vingtaine de ses partenaires avaient des projets en cours.
Le risque pour Daydream est que ces produits réduisent fortement l'intérêt des smartphones en matière de VR.
 
Et le temps presse. Oculus, co-créateur du Gear VR, travaille aussi sur un système de ce type, et HTC a annoncé qu'il dévoilerait un projet similaire dans les six prochains mois.
Pis, Google lui-même a laissé entendre qu'il développait une initiative en ce sens.
Il n'est donc pas sûr que la stratégie de Google pour la réalité virtuelle sur smartphones puisse attendre encore deux ans. La prochaine échéance pour Daydream est en mai, car les annonces du géant de la recherche lors de sa conférence Google I/O 2017 (du 17 au 19 mai) seront déterminantes pour son futur.

A voir aussi

VRrOOm Wechat