La réalité virtuelle débarque en force dans le 77

Category: 
La réalité virtuelle débarque en force dans le 77
24 Avril, 2018
Varonia Systems vient d’ouvrir son premier espace de réalité virtuelle en Seine-et-Marne, au City Bowling d’Oz à Ozoir-la-Ferrière (photo de droite). Il permet de s’immerger dans un vaisseau spatial attaqué par les zombies. Varonia Systems et LP/A.A.

 

La société Varonia Systems vient de lancer son premier espace de jeu au City Bowling d’Oz. Cet été, elle en ouvrira un autre aux Saisons de Meaux, présenté comme le plus grand de France.

Au fond d’un couloir aux murs sombres, le visiteur pénètre dans une salle de réception banale. Dans un coin s’entassent des dizaines de chaises. Les tables sont vides. Difficile d’imaginer qu’un casque relié à un ordinateur puisse transformer ce lieu sans vie du City Bowling d’Oz en un vaisseau spatial futuriste assailli par une armée de zombies (lire ci-dessous).

 

Ce tour de force est celui de Varonia Systems. Après avoir ouvert en février deux premiers espaces Virtual Game Park à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var) et Bondoufle (Essonne), cette jeune entreprise spécialisée dans la réalité virtuelle est implantée depuis la semaine dernière à Ozoir-la-Ferrière*.

 

Son déploiement en Seine-et-Marne devrait se poursuivre cet été au Val-d’Europe et à Meaux, où les responsables de Varonia annoncent déjà « le plus grand spot de France ». Le directeur du centre commercial des Saisons confirme cette future installation.

 

Quatre personnes peuvent jouer en même temps

Nicolas Leclerc, l’un des trois fondateurs de la société, insiste sur la particularité de la « solution technique » développée par ses deux associés, Nicolas et Alexandre Dumesnil. Un temps envisagée, l’utilisation de capteurs s’est révélée trop onéreuse.

 

« Les trois quarts de nos concurrents proposent des expériences de réalité virtuelle où le joueur évolue seul, dans un box de 20 m2, comme à Carré-Sénart, assure le trentenaire domicilié à Fontainebleau. Ici (NDLR : à Ozoir), quatre personnes peuvent jouer en même temps dans un espace de 180 m2. On peut se déplacer, on peut courir… »

 

Pour éviter les chocs, les piliers de la salle de réception du City Bowling sont modélisés par des caisses dans l’univers virtuel. Un micro permet aux joueurs de communiquer entre eux durant la partie.

 

L’interactivité entre participants promet d’être encore plus importante aux Saisons de Meaux, où Varonia Systems disposera d’un espace de 500 m2. « Jusqu’à vingt personnes pourront jouer en même temps, annonce Nicolas Leclerc. Nous allons proposer des choses que l’on ne propose nulle part ailleurs ! »

 

L’entreprise comptera dix espaces de jeu dans les mois qui viennent. Sa stratégie d’implantation dans des lieux dits « multiplexes » est vouée à se poursuivre. Nicolas Leclerc est confiant : « En montrant de quoi nous sommes capables, nous donnerons envie aux autres structures de nous donner des mètres carrés. »

Objectif du jeu testé par notre reporter : survivre pendant douze minutes aux assauts de morts-vivants. Varonia Systems
 

J’ai testé pour vous Virtual Game Park

Casque sur la tête, ordinateur dans le dos et arme factice à la main, me voilà transporté dans l’univers de Virtual Game Park.

 

Pour cette séance d’essai, je fais équipe avec Nicolas Leclerc, l’un des trois fondateurs de Varonia Systems. Notre duo doit survivre pendant douze minutes aux assauts répétés de morts-vivants.

 

Les zombies s’approchent de tous les côtés. Je me débarrasse de l’un d’eux d’un tir en pleine tête. Mon partenaire me félicite.

 

Les vagues de morts-vivants s’intensifient. Une légère vibration traverse mon dos. Je me retourne... et tressaille : un zombie au visage informe se rue sur moi. L’expression « froid dans le dos » prend ici tout son sens.

 

Malgré mes deux « morts », j’ai envoyé ad patres 200 ennemis. « Pas mal du tout », m’assure l’équipe de Varonia. Que les parents se rassurent : il existe une version « enfant » pour les moins de 12 ans.

 

* City Bowling d’Oz, au 1, rue de la Ferme-du-Presbytère à Ozoir-la-Ferrière. Tarif : de 15 € à 35 € par personne selon le nombre de joueurs et les jours de la semaine. Plus d’infos sur www.city-bowling-oz.fr.

A voir aussi

VRrOOm Wechat