La réalité augmentée et la vraie taille des poissons

Category: 
La réalité augmentée et la vraie taille des poissons
31 Juillet, 2017

Utiliser des algorithmes de réalité augmentée pour connaître la vraie taille des poissons c'est l'invention d'une start-up aidée de deux polytechniciens et présentée à Penne-d'Agenais.

 

Lors du National Bass qui s'est déroulé les 22 et 23 juillet à Penne-d'Agenais, compétition sur deux jours regroupant les meilleurs spécialistes de la pêche du black-bass, les commissaires et concurrents ont pu tester, façon grandeur nature, une application qui va révolutionner la pêche dans le monde entier. Mise au point par une start-up versaillaise, «comptoirdespecheurs.com», avec le concours des élèves chercheurs de la junior entreprise de Polytechnique pour le développement du procédé, la petite entreprise, 15 salariés, créée par Loïc Morin et Ludovic Hibon, cofondateurs associés, a convaincu tous les participants.

 

«Finie la course à la surenchère»

 

Le principe utilise des algorithmes de réalité augmentée. En clair, moyennant une inscription de moins de trois euros par mois, le pêcheur reçoit un gabarit plastifié qui, posé à plat sur le support, plancher des vaches, ponton, pont de barque, sert de référence. Il dépose le poisson à côté, prend la photo avec son smartphone et le tour est joué.

 

La mesure calculée quasiment instantanément est en ligne sur le site et est visible par tous où qu'ils soient sur la planète. Finie la course à la surenchère, chacun sachant bien que le poisson est le seul animal qui continue à grandir au fil des jours, des mois, des années suivant sa capture, foi de pêcheur !

Autre volet, ce principe permet de connaître les zones de pêche où se prennent les plus gros poissons, déterminant, qui sait les destinations des séjours halieutiques à venir et peut, en temps réel, alimenter un challenge amical entre pêcheurs à l'échelle d'une région, d'un pays, voire plus. Le Comptoir des pêcheurs envisage d'en lancer plusieurs dans les semaines à venir : plus grosse truite, perches, sandres. La formule est déclinable à l'infinie. Et avec un tel système, on aurait, au moins, pu connaître la véritable taille de la sardine qui, paraît-il, bouche le port de Marseille. Mais c'est une autre histoire.

A voir aussi

VRrOOm Wechat