Facebook: Plus de 10 milliards de dollars de bénéfices annuels

Category: 
Facebook: Plus de 10 milliards de dollars de bénéfices annuels
03 Février, 2017

Ses bénéfices explosent de 128 % sur un an au dernier trimestre, mais son pari sur la réalité virtuelle divise.

Les résultats se suivent et se ressemblent pour Facebook. Pour le cinquième trimestre d'affilée, le réseau social a annoncé une hausse de plus de 50 % de son  chiffre d'affaires mercredi, dépassant ainsi les prévisions des analystes. Poussé par la hausse des revenus publicitaires, qui composent 97 % du total, le chiffre d'affaires de l'entreprise a progressé de 51 % sur un an pour atteindre 8,8 milliards de dollars. Et les bénéfices explosent : +128 % en un an au quatrième trimestre ! Au total, sur l'année 2016, la société a engrangé plus de 10 milliards de dollars de bénéfice net pour un chiffre d'affaires de 27,6 milliards.

Facebook capte unepart de plus en plus importante de la publicité en ligne, notamment sur mobile, qui représente aujourd'hui 84 % de ses recettes publicitaires. En France, les professionnels du secteur parlent même d'un « duopole Google-Facebook ». Et la base d'utilisateurs du réseau social continue de croître : ils sont désormais 1,9 milliard à s'y connecter tous les mois et 1,2 milliard tous les jours. Des résultats rendus possibles par une pénétration plus forte en Asie, notamment en Inde, le marché qui connu la croissance la plus vive au dernier trimestre.

Facebook semble, en outre, disposer de réserves. C'est le cas, en premier lieu, dans la vidéo. Pour aller capter une part du gigantesque marché de la télévision (et aussi pour faire face à la saturation des espaces sur son produit principal, le « newsfeed »), la société est en train de développer son offre et compte produire « plus de contenu original cette année », a indiqué Mark Zuckerberg, qui cherche actuellement « le bon modèle économique pour soutenir les créateurs produisant du contenu premium ».

Une vision de long terme

Les feux sont donc au vert, mais cela n'empêche pas Facebook de regarder vers les prochaines technologies, à commencer par la réalité virtuelle et l'intelligence artificielle. Les dépenses et investissements devraient encore bondir cette année, de 40 à 50 %. Mais le message est clair : il s'agit là d'investissements de long terme. Mark Zuckerberg a en effet confié sa « déception » quant aux ventes, moins bonnes que prévu, du casque de réalité virtuelle Rift, mis sur le marché l'année dernière. Le jeune patron a parlé d'un marché réellement grand public à un horizon de dix ans. Selon lui, il sera difficile d'agir plus vite et la rentabilité, dans ce domaine, ne sera pas au rendez-vous immédiatement.

C'est là l'un des gros enjeux pour le groupe, qui a beaucoup misé sur ces technologies. Et l'une des principales interrogations côté analystes. D'autant que ces déclarations sont intervenues alors que l'on apprenait la condamnation de Facebook par un tribunal de Dallas à verser 500 millions de dollars à ZeniMax, une société de jeux vidéo spécialisée dans la réalité virtuelle. Oculus, racheté par Facebook pour 2 milliards de dollars en 2014, a été reconnu coupable de violation de copyright et d'accord de non-divulgation après avoir débauché John Carmack, devenu depuis son directeur de la technologie. Facebook devrait faire appel.

A voir aussi

VRrOOm Wechat