E6Lab signe les simulateurs du Futuroscope

Category: 
E6Lab signe les simulateurs du Futuroscope
25 Avril, 2018
Crédit photo: Caradisiac

 

Installés en novembre dernier et inaugurés fin mars, les 108 sièges dynamiques livrés au Futuroscope pour sa nouvelle animation virtuelle, propulsent la société E6Lab, spécialisée dans la conception de simulateurs de conduite, sur un nouveau marché extrêmement porteur : le grand public.

Pierre Tantot ne cache pas son enthousiasme. « Je sais que ça va partir. J’ai appuyé sur tous les boutons. » Le PDG d’E6Lab, société spécialisée dans la simulation de conduite sous la marque Ellip6, a la sensation « de revivre le départ de Survey Copter », concepteur et fabricant de drones à usage militaire. « On a végété pendant huit ans et puis on a été racheté par Airbus. » E6Lab, la société qu’il a créée dans la foulée, a fêté le 11 avril dernier ses huit ans.

 

Pierre Tantot n’est pas superstitieux mais pragmatique. Le marché des sièges dynamiques, que lui ouvre la commande du Futuroscope, est prometteur. « Grâce à lui, on est en discussion sur d’autres projets. Et je vise le marché chinois et ses parcs d’attractions. »

 

180 simulateurs dans le monde

Leader dans la conception et la réalisation de simulateurs de conduite dynamique auto, moto et hélicoptère, avec 180 simulateurs installés dans le monde, l’enseigne Ellip6 se positionne désormais aussi sur l’animation en réalité virtuelle. « J’étais trop ciblé course automobile. Je change de cap. Ellip6, c’est maintenant pour toute la famille et pour tout public. »

 

Indépendants les uns des autres, ces sièges bénéficient de six axes de rotation. Coiffés d’un casque de réalité virtuelle, leurs occupants sont au cœur de l’action. Les visiteurs du Futuroscope, qui testeront la nouvelle attraction “Sébastien Loeb racing Xpérience” connaîtront ainsi les sensations de pilotage du champion du monde des rallyes. Partenaire de longue date d’Ellip6, c’est Sébastien Loeb qui a « apporté le marché du Futuroscope » à E6Lab.

 

« J’ai rencontré leurs représentants au salon de Laval Virtual en Mayenne. Ils m’ont commandé un siège qui n’existait pas. L’équipe R & D d’E6Lab a travaillé dessus pendant 18 mois. » Trois prototypes plus loin, la fabrication en série pouvait être lancée, confiée à un sous-traitant gardois. La commande pèse pour « 50  % dans le chiffre d’affaires d’E6Lab. Une équipe est à Poitiers pour « suivre la mise en service ».

 

Poursuivant sur cette trajectoire, Pierre Tantot a testé au salon de Laval son simulateur “ski”. « Il y avait neuf sièges installés. On a mis le feu. » E6Lab finalise également un siège dynamique à trois axes de rotation pour le cinéma, qui pourrait lui ouvrir un autre marché grand public porteur : celui des amateurs de films en 3D.

A voir aussi

VRrOOm Wechat