Deux start-ups réinventent l'éducation avec la VR

Category: 
Deux start-ups réinventent l'éducation avec la VR
02 Juin, 2018
Présentes au salon VivaTech, OwnLabs et Editions Animées inventent une éducation plus interactive et accessible

 

Les smartphones et la  réalité virtuelle multiplient les possibilités dans  l'éducation . La start-up française Editions Animées crée une interaction entre les enfants et des livres de coloriages qui s'animent. OwnLabs, basé à Dakar, remédie aux manques de moyen dans les écoles d' Afrique subsaharienne en développant des laboratoires en réalité virtuelle.

 

OwnLabs : créer des vocations scientifiques en Afrique

Abdou Khadre Diop est étudiant à l'Ecole Supérieure Polytechnique de Dakar. « Un jour, une amie a trouvé un multimètre chez moi et m'a demandé ce que c'était. Elle faisait des études scientifiques et ne reconnaissait même pas cet instrument tant les équipements sont rares dans les écoles sénégalaises », explique le jeune homme. En juillet 2017, il invente OwnLabs, un laboratoire de physique, chimie et biologie en réalité virtuelle.

 

L'expérience est accessible via un smartphone et un casque VR bon marché. L'application sera disponible gratuitement en août 2018 afin de la démocratiser. Elle sera ensuite vendue à des collèges et lycées au Sénégal puis au Gabon et en Côte d'Ivoire. « Nous fonctionnerons sous forme d'abonnement mensuel. Pour 3 dollars par mois, vous avez l'application, pour 5 dollars, le casque VR est fourni, pour 10 dollars vous avez également un smartphone, avec un engagement sur deux ans », explique Abdou Khadre Diop, CEO d'OwnLabs. Pour l'instant, l'application bâtie suivant le programme de l'éducation nationale est testée au lycée Birago Diop de Dakar. 

Abdou Khadr Diop et Mouhamadou Moustapha Diop, cofondateurs d'OwnLabs, font tester leur labo virtuel. - DR

 

« L'objectif est de créer des vocations scientifiques en Afrique. Sans expérience pratique, les élèves ne comprennent pas et ne s'intéressent pas à la science », assure Abdou Khadre Diop. Avec quatre cofondateurs, il s'apprête à déposer les statuts de sa start-up grâce à un prix de 25.000 euros remporté en mai 2018 à l'Ericsson Innovation Awards. 

 

Claire Faÿ a créé les Editions animées fin 2014. En janvier 2015, elle lance ses cahiers de coloriages animés, qui reprennent des oeuvres de Picasso ou des fables de La Fontaine. Après avoir colorié le dessin, l'enfant le prend en photo avec l'application Blink Book : les personnages s'animent, se parlent, l'enfant peut ajouter sa voix et sa photo au dessin animé. « Les enfants apprennent d'une nouvelle façon, ils créent eux-mêmes les fables de la Fontaine par exemple, et sont donc plus investis », assure Claire Faÿ.

Les cahiers animés sont distribués en France, en Suisse, en Belgique, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada, en Chine et en Corée. - DR
 

Suivant la longueur du livre, le film dure 2 à 8 minutes. Si l'application est gratuite, il faut débourser 5 à 18 euros pour le cahier. « Pour être rentables, nous devrions les vendre 50 euros », souligne la fondatrice. La start-up affiche pourtant un chiffre d'affaires stable de 300.000 euros en 2017 grâce à sa collaboration avec des entreprises. La dessinatrice a réalisé un cahier pour Royal Canin, sur l'adoption de chatons, ou sur la sécurité routière avec Vinci Autoroutes. Elle est entourée d'une dizaine de free-lances : auteurs, illustrateurs, développeurs, ingénieurs du son…

 

Destinés aux enfants de 3 à 9 ans, les cahiers sont distribués en librairie. Depuis la création des Editions Animées, 700.000 exemplaires ont été vendus à travers le monde.

A voir aussi

VRrOOm Wechat