Des startups au secours de HTC

Category: 
Des startups au secours de HTC
15 Décembre, 2016

HTC n’est pas au meilleur de sa forme. Si le mobile ne semble plus séduire le public, HTC espère trouver son salut dans la réalité virtuelle en sautant dans le train de l’open innovation.

HTC mise beaucoup sur la réalité virtuelle pour retrouver sa superbe d’antan. Le HTC Vive a convaincu la critique. Pour assurer d’y trouver un contenu de qualité et continuer à développer sa technologie, le Taîwanais a lancé un programme d’accélération Vive X. Retour sur sa première promotion et les perspectives que peuvent offrir ces jeunes pousses à HTC.

Il n’y a pas si longtemps, HTC, s’il n’était pas leader en valeur, bénéficiait d’une forte renommée parmi les utilisateurs de smartphones. Mais lorsqu’Apple a redistribué les cartes, avec le lancement du premier iPhone en 2007, l’entreprise taïwanaise a eu du mal à garder cette image.

Malgré plusieurs partenariats avec le géant de Moutain View (HTC G1 rebrandé HTC Dream en Europe, premier smartphone Android, le One, premier appareil de la gamme Nexus et plus récemment la tablette Nexus 9), l’assembleur n’est pas en grande forme. 

HTC a présenté des résultats alarmants en 2016 : son chiffre d’affaires s’est écroulé au premier trimestre. Alors qu’il était de 41,5 milliards de dollars taïwanais (environ 1,1 milliard d’euros) en 2015, il accuse une baisse de 64%, pour tomber à 14,8 milliards TWD (environ 398 millions d’euros).

L’entreprise semble toujours garder espoir, en témoigne le lancement cette année du HTC 10, nouvelle tentative de flagship-killer mais surtout du HTC Vive. Le casque de réalité virtuelle conçu en partenariat avec l’éditeur Valve a été lancé en avril dernier. Chen Wang, présidente et cofondatrice de HTC, a annoncé le 21 octobre 2016 que 140.000 exemplaires se sont écoulés depuis son lancement en avril dernier. Le fabricant de smartphones mise beaucoup sur la réalité virtuelle comme planche de salut.

HTC mise sur les startups pour développer son écosystème VR

“La réalité virtuelle est en train de changer le monde. Mais pour y arriver réellement, elle a besoin d’un écossytème solide pour s’étendre à un marché de masse. Avec HTC Vive X, nous voulons permettre à des entrepreneurs de talents de créer du contenu intéressant et attractif ainsi que de dessiner le futur de cette industrie » expliquait Chen Wang lors d’une conférence tenue en Chine le 26 avril dernier à l’occasion de l’annonce de l’ouverture de l’appel à candidature de HTC Vive X. 

Ce programme d’accélération de startups, dans lequel HTC a investi 100 millions de dollars via son fonds VR Fund, offre aux développeurs de nombreux outils pour les aider à développer des projets VR. Dans un premier temps, ils ont été invités à se concentrer sur le développement de projets pour le HTC Vive mais des partenariats avec d’autres plateformes seront envisagés par la suite.

Le programme inclue un apprentissage administratif de base, dont notamment l’initiation au business plan, à la comptabilité et à la recherche de fonds. Les entrepreneurs bénéficient également de conseils juridiques et administratifs afin qu’ils puissent se concentrer sur la création d’expérience VR uniques.

 

Vive X est aussi l’opportunité pour les entrepreneurs de côtoyer des acteurs de l’écosystème dont de nombreux experts et venture capitalists.

On peut ainsi noter l’engagement de mentors tels que Marc Metis, VP du groupe Vive VR au sein d’HTC ainsi que directeur de Vive X, Joel Breton, VP of Global VR Content for HTC VIVE, Jimmy Feng, Chief of Staff du CEO pour HTC ou encore Alvin Graylin, président de HTC VR Chine. Le programme d’accélération est disponible à Pékin, Taipei, Shenzen et San Francisco.

Pour cette première édition, ce sont 23 jeunes pousses qui ont été retenues parmi plus de 1 200 candidatures.

7D-Vision

La startup chinoise travaille sur le graphisme, la vision par ordinateur, et l »interaction homme-machine.

Action Bunker VR

Derrière ce nom se cache les créateurs du premier FPS multijoueurs taîwanais en VR, au sein du Centre de Divertissement Virtuel de la taille d’un entrepôt.

Apmetrix

Apmetrix est une entreprise d’analyse qui offre des outils spécifiques pour la VR ainsi que des données de suivi du comportement et des émotions pour les nouvelles technologies.

AppMagics

Cette jeune pousse développe différentes applications mobiles en réalité mixte qui utilisent la caméra frontale pour jouer avec les émotions des utilisateurs.

Augmented Intelligence

Cette entreprise est spécialisée dans l’utilisation de la réalité virtuelle dans le domaine médical. Elle a pour but de simplify et d’améliorer les traitements médicaux grâce à la technologie.

Breqlabs

Breqlabs conçoit des contrôleurs originaux. Sous forme de gants, ils bénéficient d’un suivi de mouvement précis et offrent un retour de force.

CLEVR

Il s’agit d’un réseau social qui souhaite réduire la fragmentation entre VR et AR en créant de nouveaux types de contenus originaux et inédits.

Directive Games

Ce studio travaille à l’élaboration de jeux multijoueurs VR et mobiles de haute qualité.

Glowstick Games

Autre studio de jeux vidéo qui est à l’origine du développement de Dark Deception et Dead Acre.

Immersv

Immerv édite une nouvelle plateforme de publicité VR pensée pour améliorer le processus de découvertes des autres développeurs.

Kaliedoscope

Kaliedoscope est un groupe d’artistes et de créateurs venus du monde entier qui crée du contenu original comme des films VR.

LumiereVR

Ce studio ambitionne de rendre le cinéma VR grand public avec l’aide d’ingénieurs, de cinéastes et de chercheurs.

Metal Cat

Basé à Pékin, cette startup planche sur des jeux VR en mettant l’artistique au coeur de ses projets.

ObEN

Ce studio basé à Los Angeles développe une technologie qui permet de faire parler ou chanter des personnages virtuels dans n’importe quelle langue et avec n’importe quelle voix en seulement quelques minutes.

Omnigames

Cette équipe de développeurs, formés par Omescape et ayant précédement travaillé sur Picturesque, développe des expériences d’escape room en VR.

RockVR

L’entreprise conçoit des outils communautaires pour aider les utilisateurs à partager leurs expériences VR.

Shortfuse

Cette jeune filiale de ConductorVRA prépare son premier jeu, ConvictVR.

Surreal

Cette plateforme sociale de VR permet aux joueurs de rencontrer virtuellement leurs amis.

Teemew

Teemew propose un nouvel outil de collaboration VR qui permet aux utilisateurs de travailler ensemble lorsqu’ils ne sont pas dans le même environnement physique.

Wondergate

Cette jeune entreprise est à l’origine d’une technologie de capture VR qui donne la priorité au contenu visible grâce aux casques de réalité virtuelle.

EdSenses

EdSenses est un groupe d’experts issus de l’industrie des effets spéciaux cinématographiques et télévisuels

Fishbowl VR

Cette société offre des tests de nouveaux produits VR et de nombreuses FAQ pour aider les entreprises à réaliser les meilleurs expériences.

The Metaverse Channel

La startup a une ambition folle : resusciter les « esprits » de grands penseurs du passé pour aider à l’éducation de l’humain d’aujourd’hui.

Le 6 décembre dernier, la première session de Vive X a pris fin lors d’un demo day durant lequel ces jeunes pousses ont présenté leurs produits devant leurs mentors et un parterre d’acteurs du secteur. Fort du succès de ces startups, HTC a déjà ouvert les candidatures pour un prochain batch. Le Taîwanais a également annoncé que VRVCA (une alliance de fonds de capital risque spécialisée dans l’investissement dans la VR et la AR) avait intégré de nouveaux membres, augmentant ainsi le montant total d’investissement déployable à 12 millards de dollars.

A voir aussi

VRrOOm Wechat