De la réalité virtuelle au business augmenté

Category: 
De la réalité virtuelle au business augmenté

Initié et organisé à Bordeaux par Immersion, société pionnière de la réalité virtuelle et des technologies immersives, le 3e IT3D Summit (14 et 15 décembre) va mettre en avant une technologie en pleine accélération et un business qui arrive à maturité.

Contrairement au salon biennal IT3D Event, qui s'adresse aux PME, PMI et ETI potentiellement intéressées par la réalité augmentée et les technologies immersives, IT3D Summit qui assure l'alternance cette année les 14 et 15 décembre est, comme son anglicisme l'annonce, un sommet d'experts et d'industriels de la réalité virtuelle et augmentée. Le point commun aux deux évènements, au-delà du sujet, c'est Immersion. 
Le groupe bordelais créé en 1994 (45 salariés, 9 M€ de chiffre d'affaires), pionnier en Europe de ces technologies et très bien implanté auprès des grands acteurs de l'aéronautique, de l'énergie, de l'automobile et du transport notamment, est à l'origine d'IT3D.

"Les deux évènements adressent des cibles différentes. IT3D Summit permet aux experts et utilisateurs majeurs des technologies d'échanger sur les innovations, et de partager des retours d'expérience, voire d'anticiper les évolutions technologiques", explique Matthieu Lépine, d'Immersion, directeur du salon qui attend 300 personnes, et des intervenants de très haut niveau, comme Tom Riley, directeur commercial NVidia.

"Un évènement comme celui-là se concentre sur la valeur ajoutée en termes de business que peuvent apporter les technologies qui bénéficient d'une grande visibilité ces dernières années et même mois avec l'éclosion de solution plus ou moins grand public avec les casques réalité virtuelle des marques grand public comme Sony-Playstation, HTC, Samsung voire Oculus."

Des "valeurs ajoutées business" dont les utilisateurs les plus avancés savent profiter pour réduire les coûts dans tout ce qui concerne la construction, l'assemblage, ou encore la maintenance.

"Au-delà des gains de temps que peuvent apporter ces technologies, on note de plus en plus d'utilisation au service de la relation client", explique Matthieu Lépine.  
"On voit, par exemple, le chantier naval STX, qui témoignera d'ailleurs pendant IT3D Summit, faire visiter virtuellement les paquebots en construction aux armateurs comme Caribean Cruise. Ils s'immergent, pendant la construction, dans un navire en cours de réalisation, pour visionner l'avancement des travaux, ou même dans un navire virtuellement terminé, afin de vivre l'expérience client et de corriger, le cas échéant, des aménagements qui s'avèrent peu ou pas adaptés à l'exercice de leur métier de croisiériste."

Casque de réalité virtuelle, salles immersives : à chaque outil ses applications, et ses limites.

"Nous voyons bien que les casques sont une porte d'entrée dans la réalité virtuelle pour certains professionnels. Mais dans l'industrie, la salle immersive est la solution généralement adoptée. La salle immersive permet d'évoluer à plusieurs en restant au contact visuel avec la communication non verbale des autres participants. Le casque ne le permet pas...", rappelle Matthieu Lépine.

Logyline (Mérignac) entre dans le grand bain... avec les piscinistes

Le casque, c'est néanmoins l'outil choisi par la petite société Logyline. Installée à Mérignac, près de Bordeaux, Logyline a été créée en 2006 sur le créneau de la CAO pour les fabricants de liners de piscine, de bâches de protections solaires... "En 2012, nous nous sommes rendu compte que nos clients, des piscinistes notamment, avaient besoin d'offrir des outils de visualisation à leur client", explique Théophane Langlais, dirigeant et fondateur de la société.

"Au bout de 18 mois de développement, nous avons mis au point un outil de réalité augmentée, Logyconcept qui, à partir de photos prises chez le client ou prospect, lui permet de visualiser sa future piscine et son intégration dans son jardin. Mais depuis un mois, nous franchissons une nouvelle étape avec la réalisation d'un prototype de Logyconcept 3D. Cette fois, grâce à la photo 360°, nous permettons au client, via un casque de RV, de s'immerger complètement. D'évoluer autour, voire dans sa piscine, de regarder ce qu'il voit depuis son bassin, vérifier l'intégration de sa piscine, visionner son exposition au fur et à mesure de la révolution du soleil, ou en fonction des saisons. Ce nouveau logiciel Logyconcept3D sera commercialisé au premier trimestre 2017. Le dernier salon Piscine Global nous a confirmé l'importante attente des professionnels vis-à-vis des technologies immersives. Du coup, nous allons développer notre proposition pour l'adresser aux marchés de la voile d'ombrage, des paysagistes, des aménageurs de terrasses... le champ d'application est immense", juge Théophane Langlais.

A voir aussi

VRrOOm Wechat