CCP Games évoque son retrait de la VR

Category: 
CCP Games évoque son retrait de la VR
23 Octobre, 2018

"Beaucoup de gens ont acheté un casque juste pour essayer"

 

En octobre 2017, CCP Games cristallisait les difficultés du marché naissant de la réalité virtuelle en annonçant son retrait d'un secteur dans lequel il s'était pourtant engagé avec une certaine passion. Un an plus tard, le PDG Hilmar Veigar Pétursson est revenu avec Destructoid sur cette décision qui avait débouché sur une restructuration et la perte de 100 salariés avec la fermeture de son studio d'Atlanta et la vente de son studio de Newcastle (repêché dans la foulée par Sumo Digital).

 

"Nous attendions du marché la réalité virtuelle qu'il soit deux à trois fois plus grand que ce qu'il était, pas moins. Il est impossible de faire des affaires à ce niveau", assène Pétursson. Le dirigeant reconnaît toutefois que l'histoire de cette technologie n'est pas terminée, notamment au regard de la sortie d'un appareil comme l'Oculus Quest, solution intermédiaire entre le Rift et le Go. "Si ça décolle et je dis bien si, nous réévaluerons la situation. La statistique importante que nous devons observer est celle des utilisateurs de VR actifs. Beaucoup de gens ont acheté un casque juste pour essayer. Combien de ces personnes sont encore actives ? En ce qui concerne nos données, beaucoup d'utilisateurs ne l'étaient plus", explique le président, dont l'entreprise avait à l'époque insisté sur le cross-play (PS VR, Oculus Rift et HTC Vive) pour rassembler autant de joueurs sur un titre comme EVE Valkyrie.

 

Si l'annonce de la restructuration a eu lieu le 31 octobre 2017, Pétursson révèle aujourd'hui que l'entreprise avait admis dès le mois de mai qu'elle allait droit dans le mur si elle continuait de miser sur la VR. Une stratégie que le président dit toutefois ne pas regretter. "Il était normal de s'arrêter tout comme il était normal d'essayer. Sur le long terme je demeure un convaincu de la réalité virtuelle", ajoute-t-il. Rappelons que CCP Games a été récemment acheté par Pearl Abyss, le développeur de Black Desert Online, pour plus de 400 millions de dollars.

A voir aussi

VRrOOm Wechat