Bitcoin: décryptage des dernières actus

Category: 
Bitcoin: décryptage des dernières actus
18 Décembre, 2017

Le prix du Bitcoin est devenu un sujet récurrent dans les médias. Chaque penseur, économiste, analyste a son mot à dire à propos sa croissance exponentielle. On parle de bulle, on parle de Bitcoin à 100k$, on parle de Bitcoin à 1M$. Pourtant personne ne décrypte l’actualité Bitcoin en s’intéressant au fond, à son utilité, à son évolution.

 

Est-il seulement une hype qu’il suffit de traiter superficiellement ?  Les approximations ont atteint un tel niveau qu’investir dans le Bitcoin pour un non-initié relève du pari sportif.

 

Décryptage d’une actualité insoupçonnée, entre désillusion et manipulation.

 

L’aveu d’échec du Bitcoin : la réserve de valeur

Depuis des années, le prix du Bitcoin augmente de manière exponentielle. En permettant d’échanger sans passer par une banque, il amène une disruption sans précédent dans le monde bancaire. Son prix n’est alors que le reflet de sa valeur. Le monde de demain est en route, le Bitcoin est la monnaie du futur. Investir dans le Bitcoin c’est croire en sa technologie et en la démocratisation de son utilisation en tant que e-cash. Son utilité est bien réelle, son prix tout autant.

 

Le Bitcoin est pourtant en danger. Ses fondamentaux et son utilité évoluent. Les frais de transaction augmentent en même temps que la lenteur du réseau. Il n’est plus possible d’acheter avec Bitcoin, les frais sont trop élevés et les transactions mettent plusieurs heures à être confirmées.

 

Pour y faire face, les développeurs travaillent à implanter un nouveau protocole Bitcoin : Segwit2X consistant en une augmentation de la taille des blocs. Après trois ans de négociation, la communauté fait face à la division et abandonne le projet en novembre.

 

Dès lors, Bitcoin devient définitivement une réserve de valeur. Son utilité est bouleversée, si ce n’est inexistante. Impossible de l’utiliser pour payer. Son intérêt réside dans le seul fait d’être une valeur refuge.

 

On l’associe souvent à l’or digital, pourtant contrairement à l’or, son prix ne tient qu’à sa popularité. L’or est une ressource épuisable, reconnue depuis des millénaires qui repose sur une certaine utilité électronique ou encore de joaillerie. Le Bitcoin n’est rien de tout ça, et même si sa création est limitée à 21 millions de Bitcoins, il est divisible jusqu’au 8ème chiffre après la virgule et son prix n’a aucune limite. Il n’a rien de rare.

 

La vision de son créateur, (Elon Musk ? mais non!) Satoshi Nakamoto, qui défendait dans son livre blanc la création d’une monnaie virtuelle permettant les échanges gratuits et directs entre individus n’est plus respectée. Cette vision, cette utilité, se développe au travers d’autres Crypto Monnaies qui ont vertu à être un e-cash, comme Litecoin ou Bitcoin Cash.

 

Bitfinex, la bulle sur le gâteau

Depuis quelques mois, le cours du Bitcoin réussit à faire ce qu’aucun autre n’a jamais fait. Il ne se corrige pas. Pour rappel, une correction est une baisse naturelle du prix, qui correspond au moment d’encaissement des profits.

 

Comment expliquer ce phénomène ? Les Paradise Papers laissent entrevoir une manipulation de son prix de grande ampleur.

 

Première partie prenante : Bitfinex

Bitfinex est le principal exchange de Crypto Monnaie dans le monde. Un exchange est un intermédiaire qui permet à des particuliers d’échanger de l’argent contre des Crypto Monnaies. L’exchange peut stocker les Crypto Monnaies et a fortiori l’argent de ses clients.

 

D’abord soutenu par Wells Fargo et par une banque Taiwanaise, Bitfinex n’est en 2017 plus soutenue par aucune banque. Elle éprouve des difficultés à transférer les fonds que ses clients stockent sur la plateforme. En cas de chute du Bitcoin ou du marché des Crypto Monnaies en général, Bitfinex ne pourra pas faire face à une période de vente et transférer à ses clients la somme qui correspond à la vente de leurs actifs.

 

Deuxième partie prenante : Tether, Crypto Monnaie de Bitfinex

(Elise Lucet ? euh non), Les Paradise Papers révèlent le lien entre les deux entreprises : les deux directeurs de Bitfinex, Phil Potter et Devasini Giancarlo, sont à la tête de Tether Holdings Limited, hébergée en toute discrétion grâce à Appleby aux Iles Vierges Britanniques depuis 2014.

 

Fraude et manipulation

C’est en analysant le cours du Bitcoin et l’injection de Tethers dans le marché que l’affaire devient intéressante. Dès qu’une correction se forme sur le cours du Bitcoin, des millions de Tethers y sont injectés à la minute près. La conséquence est simple : le prix du Bitcoin augmente artificiellement et le cours reprend à la hausse. Si le cours est haussier, les investisseurs, y compris ceux de Bitfinex, maintiennent leurs positions plus longtemps et l’euphorie continue. L’argent afflue dans le marché des Crypto Monnaies et n’en sort pas.

 

Au fil du temps Tether, qui n’a aucune réelle utilité, et qui n’est pas échangeable contre des Dollars une fois achetée, devient l’un des plus gros volume d’échange parmi les Crypto Monnaie.

 

En novembre, la plateforme Tether est sous le coup d’un piratage, 30 Millions de Tethers disparaissent. Pourtant au même moment d’autres sont créés et injectés dans le Bitcoin. Il apparaît alors évident que les dirigeants de Tether créent leur Crypto Monnaies pour eux-mêmes.

 

Malgré les risques d’un nouveau piratage, des millions de Tethers sont à nouveau acquis pour les transformer en Bitcoin. Il n’y a plus aucun doute sur la réalité de cette Crypto Monnaie : c’est une planche à billets virtuels qui sert ses dirigeants : les mêmes que ceux de Bitfinex.

 

Ainsi, les Paradise Papers mettent en évidence que Bitfinex, qui n’est plus en capacité de rembourser ses clients, est à l’origine de la création de centaines millions de Dollars virtuels. Ce faisant, la plateforme a injecté des centaines de millions de Dollars dans le marché du Bitcoin. Son prix a été manipulé et gonflé à la hausse, bien plus particulièrement encore ces derniers mois. Quel serait aujourd’hui le prix du Bitcoin s’il avait subi des corrections naturelles et régulières atténuant l’euphorie du marché ?

 

Et maintenant, quel avenir pour le Bitcoin ?

Le Bitcoin a profondément changé. Son utilité n’est plus que d’être une réserve de valeur basée sur un engouement de masse. Son prix a été manipulé à coup de centaines de millions de Dollars virtuels, il évolue bien au-dessus de son niveau réel. Le développement de la Crypto Monnaie quant à lui est devenu ultra-centralisé autour de Blockstream, racheté pour 55 Millions de Dollars par AXA en février laissant très peu de place à l’innovation.

 

Pourtant, il a acquis ce dimanche une légitimité inédite. Le Chicago Board Exchange en a fait un actif financier comme les autres. Sa valeur ne cesse d’augmenter, poussée par le soutien populaire et l’incroyable engouement autour du marché des Crypto Monnaies, qui affiche une progression de sa capitalisation de plus de 3000% sur l’année, et une croissance impressionnante ces trois derniers mois.

 

Il est difficile de prévoir son avenir, car dans l’absolu, le prix d’une Crypto Monnaie repose sur sa popularité qu’elle soit le reflet de son utilité ou non. Mais lorsque sa popularité chute, que le doute s’installe, seule son utilité, sa valeur fondamentale l’empêche de chuter plus bas.

 

Alors, qu’adviendra-t-il de sa popularité lors d’une forte période de correction, quand Tether ne pourra plus rien pour son prix ? Ou bien, lorsque ceux qui font le marché décideront de vendre, et que les non-initiés se poseront tardivement, dans un moment de panique, la question de son utilité et de sa valeur fondamentale ?

 

Je vous laisse avec le tweet de John McAfee, et pour ma part, je prends le risque de lui souhaiter un bon appétit.

A voir aussi

VRrOOm Wechat