Audiogaming: Une startup Toulousaine championne de la VR

Category: 
Audiogaming: Une startup Toulousaine championne de la VR
22 Octobre, 2016

La start-up toulousaine AudioGaming s'impose comme l'un des producteurs incontournables de contenus interactifs. Elle multiplie les projets avec Arte ou des institutions culturelles. Imaginez. Vous êtes assis sur un banc dans un parc. Le vent souffle dans les arbres et, au loin, des voitures font crisser les graviers. Mais vous ne pouvez pas les voir. Vous avez perdu la vue. Comment faire ressentir à un public de voyants la sensation de devenir aveugle ? C'est le défi inédit qu'a relevé la start-up toulousaine AudioGaming pour le projet «Notes on blindness : into darkness», en partenariat avec Arte.
 
Novelab, le studio de création de contenus interactifs de la petite société, a travaillé pendant deux ans sur une application qui permet à ses utilisateurs de se plonger, grâce à un casque virtuel ou à un smartphone, dans les trois premières années de la cécité de John Hull. Cet universitaire et écrivain britannique, mort l'an dernier, a décrit dans des cassettes audio sa perte progressive de la vue au début des années 1980.
 
«En 2014, Arte a décidé de cofinancer un long-métrage sur son histoire et nous a confié en parallèle la conception d'une application immersive qui représente à 360° grâce à l'image et au son ce que décrit John Hull dans ses cassettes», explique Amaury La Burthe, cofondateur d'AudioGaming.
 
Quelques jours après la diffusion du film sur Arte, le 12 octobre, l'application pour smartphones vient de sortir ce mercredi. «On n'a pas le droit de donner de chiffres, mais l'application spécifique aux casques de réalité virtuelle, sortie avant, en juillet, marche très bien», assure Amaury La Burthe. Et l'ensemble du projet a été sélectionné et primé dans plusieurs festivals internationaux de cinéma, notamment aux États-Unis.
 
De la Cité de l'Espace à la Cinémathèque française
 
«La réalité virtuelle commence à devenir un marché grand public», explique le dirigeant. «La génération des 30-40 ans, qui a grandi avec les consoles de jeux, mais qui n'a plus forcément envie de jouer, recherche des expériences narratives interactives avec des contenus plus matures».
 
La preuve en est que les projets se multiplient pour Novelab. La start-up vient par exemple de participer à la nouvelle exposition de la Cité de l'Espace, «Astronautes», ouverte au public ce jeudi 20 octobre, en créant cinq expériences interactives pour plonger les visiteurs dans la vie quotidienne des astronautes. Novelab a également travaillé avec deux auteurs de Radio France sur «Kinoscope», un film à 360° de neuf minutes sur l'histoire du cinéma pour une exposition présentée depuis le début du mois à la Cinémathèque française, à Paris et visible sur YouTube.
 
Et de nombreux projets devraient encore s'ajouter à cette liste «On vient d'en signer un gros, et il y en a un autre en cours», glisse Amaury La Burthe. Mais on n'en saura pas plus…

AudioGaming à Hollywood
 
Avant de se diversifier dans les contenus interactifs en 2013, la start-up toulousaine de 15 salariés créée en 2011, s'était d'abord illustrée dans le milieu des jeux vidéo et du cinéma en lançant une technologie inédite permettant de créer et de modifier des sons artificiels (vent, pas, pluie, moteurs, etc.) d'un réalisme saisissant. Leur technologie a notamment été utilisée par la société d'édition de jeux vidéo Ubisoft pour le grand classique «Assasin's Creed», et dans plusieurs films dont «Django Unchained», du réalisateur américain Quentin Tarantino. Le mystère demeure sur son utilisation dans le dernier épisode de la saga Star Wars…

A voir aussi

VRrOOm Wechat