AR : les 10 startup françaises qui innovent

Category: 
AR : les 10 startup françaises qui innovent
09 Juillet, 2018

Nous allons nous intéresser à 10 startup françaises qui misent sur l’AR ou qui produisent du contenu en réalité augmentée. Ces contenus touchent de nombreux secteurs comme la grande distribution, la construction, l’industrie ou encore des expériences destinées au grand public. Pour en savoir plus sur ceux qui dynamisent le monde de l’AR, découvrez notre sélection de 10 startup françaises innovantes.

 

Les startup qui utilisent l’AR comme aide à l’achat

L’un des principaux freins à l’achat dans la distribution est l’absence de visuel. Une anomalie réparée grâce à la startup Augment, qui propose de visualiser des produits en réalité augmentée depuis son smartphone ou sa tablette. Cette fonctionnalité va être directement intégrée à l’application de la marque ou du distributeur afin de faciliter le processus d’achat. De plus, grâce à l’application Augment sur iOS et Android, il est possible de voir les créations partagées par les utilisateurs pour se rendre compte du résultat.

Autre société utilisant la réalité augmentée pour faciliter le processus d’achat, la startup toulousaine Innersense. Cette entreprise propose essentiellement des solutions en AR destinées pour la maison autour de l’ameublement. En effet, grâce à la réalité augmentée, le client peut visualiser un meuble, une table ou une chaise en taille réelle avant de l’acheter. Si vous souhaitez voir une démonstration de cette technologie, vous pouvez télécharger l’application Menso sur iOS ou Android.

La réalité augmentée pour enrichir les imprimés

Première startup qui utilise la réalité augmentée pour enrichir du contenu imprimé, la société Bear. Cette startup, incubée à Station F, développe des applications pour les entreprises, afin de relier leurs supports papiers et leurs contenus digitaux. Ce contenu peut être ajouté au sein d’une nouvelle application ou intégré dans une application existante. Chaque projet est personnalisable aux couleurs choisies par le client, Bear disposant d’un large choix de visuels augmentés avec plus de 100 000 modèles !

Avez vous déjà espéré que les images de vos journaux bougent comme dans le film Harry Potter ? Si tel est le cas, la startup SnapPress va vous intéresser. En effet, elle a conçu une application mobile permettant d’enrichir le contenu papier des journaux ou même des affiches. Cette application utilise la caméra des smartphones, qui permet de reconnaître un imprimé. Une fois cet imprimé reconnu, elle affichera une multitude de contenus, comme des photos, des vidéos exclusives ou des animations en 3D.

L’AR au service des professionnels

La réalité augmentée s’immerge de plus en plus dans le secteur de la construction, notamment avec la société nantaise Bloc in Bloc. Cette startup propose des solutions en réalité augmentée afin de populariser l’usage des maquettes numériques. Pour ce faire, l’application mobile se base sur des plans 2D existants pour ensuite projeter la maquette numérique du bâtiment complet en réalité augmentée. Cette maquette est interactive, et permet de mieux appréhender les problèmes rencontrés.

La réalité augmentée ne se limite pas seulement à des applications pour smartphone, la preuve en est avec la startup Holomake. Cette société a crée un concept d’interaction manuelle augmentée. Concrètement, le système affiche un plan holographique en deux dimensions qui peut être orienté à sa guise dans l’espace de travail. A l’aide d’une plaque réfléchissante et un éclairage, ce dispositif va guider l’utilisateur pour effectuer une tâche précise. Ce système est utile notamment pour des opérations nécessitant une certaine minutie.

Voici venir la startup lilloise Wosomtech, qui développe des logiciels de réalité augmentée dédiées à l’immobilier. Elle a développé une suite logicielle qui va scanner l’environnement et participer à l’aménagement intérieur du client. En effet, après analyse de l’environnement, le logiciel génère un plan en 2D et une modélisation 3D de la pièce. Grâce à cette suite logicielle, le home-staging sera simplifié, ce qui permettra d’améliorer les ventes des professionnels du secteur.

D’autres utilisations de la réalité augmentée

Pour terminer cette liste de startup, nous vous proposons 3 entreprises qui utilisent la réalité augmentée à des fins différentes et innovantes. En effet, elles proposent des solutions d’affichage tête haute en moto, des solutions logicielles pour modéliser une pièce en réalité augmentée et même une solution permettant d’enrichir vos visites culturelles !

 

Eyelights : la réalité augmentée pour améliorer la sécurité à moto

Nous avions vu dans un précédent article que l’affichage tête haute se répandait de plus en plus dans le secteur de l’automobile. Mais qu’en est-il des motos ? C’est en partant de ce constat que la startup toulousaine Eyelights a développé un affichage tête haute pour moto. Grâce à un petit boîtier dans le casque relié à votre smartphone, il est possible de connaître sa vitesse et les indications GPS sans avoir à quitter la route des yeux. Fait intéressant, l’appareil est compatible avec de nombreux casques et a une autonomie de 8h.

Avec la startup MuseoPic, l’AR s’invite dans les musées

La réalité augmentée se développe aussi dans les musées. En effet, grâce à la startup MuseoPic, les visites seront plus enrichissantes et interactives. Cette société développe une application capable de reconnaître différentes œuvres à l’aide de l’appareil photo présent sur les smartphones. Une fois que l’application a reconnu l’élément, elle va afficher les informations correspondantes à l’oeuvre en superposition à la réalité. Livres, tableaux, vidéos, images, de nombreux formats sont acceptés !

Wemap : l’AR pour proposer des cartes intelligentes

Avez vous déjà planifié un voyage et une fois sur place, impossible de retrouver le lieu que vous avez vu en ligne ? C’est de cette mésaventure qu’est née la startup montpelliéraine Wemap. Elle propose aux entreprises de créer une carte sur son application mobile pour y ajouter des points d’intérêt. Pour aller vers ces points d’intérêts, l’utilisateur n’aura qu’à suivre les flèches au sol et le GPS de son smartphone. Il pourra ensuite interagir avec le point en question avec l’AR afin d’obtenir plus de renseignements.

A voir aussi

VRrOOm Wechat