Plongée en VR dans l’art saoudien

Category: 
Plongée en VR dans l’art saoudien
20 Juin, 2018
Tourné en réalité virtuelle, Reframe Saudi offre des perspectives inédites pour le cinéma © World VR Forum

 

L’oeuvre de l’Italien Matteo Lonardi, présentée le vendredi 8 juin en sélection officielle du festival World VR Forum 2018, montre les transformations à l’œuvre en Arabie saoudite à travers les yeux de jeunes artistes contemporains venus des quatre coins du royaume. Son format, en réalité virtuelle, offre une expérience de visionnage et de découverte inédite.

 

D’abord, il y a eu l’image, puis le son, puis les couleurs. Ensuite, il y a eu le Dolby Surround, l’IMAX, puis la 3D. Aujourd’hui, le cinéma est entré dans une nouvelle ère pour les sens : la réalité virtuelle. Et parmi les courts et longs métrages pionniers de la “VR”, il y l’oeuvre de l’Italien Matteo LonardiReframe Saudi.

 

Des perspectives insoupçonnées pour le cinéma

Le film, unique en son genre, part à la rencontre de Dana Awartani, Ahmad Angawi, Rashed Al Shashai, Ajlan Gharem, Jameela Mater, Ahaad Alamoudi, Fatima Jaber, Ali Mogawi, Ayman Yossri Daydban and Latifa Algosaibi, jeunes Saoudiens au cœur de la scène culturelle contemporaine du royaume. En adoptant le point de vue de cette nouvelle génération d’artistes, le documentaire transporte le spectateur, casque de réalité virtuelle sur le crâne, dans leurs studios, de Jeddah à Riyad en passant par Al-Abha, et met en lumière le nouveau visage économique et social de l’Arabie saoudite. Derrière chacun de ces artistes, se reflètent les transformations à l’œuvre dans le pays.

Reframe Saudi plonge le spectateur dans l’unvers singulier de l’art contemporain saoudien © World VR Forum

 

Si l’initiative est nouvelle, son format offre des perspectives encore insoupçonnées. “Cela nous permet d’avoir un autre rapport avec les personnages et avec l’espace. On est vraiment immergé dans le film,” explique Salar Shahna, président directeur général du World VR Forum qui produit l’oeuvre. Loin de l’expérience des salles obscures dans lesquelles sont projetées, sur grand écran, les films traditionnels, la réalité virtuelle appliquée à des formes narratives comme Reframe Saudi, offre une expérience immersive toute nouvelle et profondément touchante. “Vraiment c’est le plus grand changement de paradigme depuis l’invention du cinéma, parce qu’on n’est plus dans un carré, on est dedans”, ajoute-t-il. 

 

Une tournée mondiale couronnée de succès

Projeté avec succès en avant-première de la foire Art Dubaï puis à New-York en mars, au Tribeca Film Festival en avril et à Cannes, le documentaire est parrainé par le MiSK Art Institute, une filiale de la l’organisation MiSK Foundation dédiée à la promotion des artistes et créateurs du royaume saoudien. En parrainant un film comme Reframe Saudi, le MiSK Art Institute cherche à donner à la jeunesse saoudienne les moyens d’exprimer ses talents et de les diffuser, afin de participer au rayonnement de la culture du pays à travers le monde.

Reframe Saudi est aussi une plongée dans l’Arabie saoudite et ses paysages sauvages © World VR Forum

 

« Nous sommes ravis de présenter le film Reframe Saudi au World VR Forum. La présentation du documentaire et les discussions qui vont avoir lieu autour des nouvelles technologies illustrent ensemble, la façon dont l’art et les industries créatives sont une partie intégrante du changement à l’œuvre en Arabie saoudite », a ainsi déclaré Ahmed Mater, directeur de l’institution.

 

Le World VR Forum 2018, l’écrin parfait

Avec Reframe Saudi, “Matteo a fait un travail remarquable, explique Shahna, parce que c’est plus dur avec la vidéo passive d’arriver à obtenir une immersion et là le boulot est fantastique !” L’oeuvre de Leonardi réussit ainsi à faire dialoguer le spectateur et les artistes du film et à créer des passerelles entre les différentes cultures du monde. “Et ça ouvre un autre point de vue sur l’Arabie saoudite, parce que les gens ne savent pas qu’il y a des artistes qui travaillent comme ça dans ce pays-là ! (…) La réalité virtuelle élargit notre champ de vision”, complète le producteur.

Le World VR Forum récompense les meilleurs films en réalité virtuelle © World VR Forum

 

Présenté au festival World VR Forum 2018, Reframe Saudi y a été projeté aux côtés de treize autre films en réalité virtuelle. A l’origine de cet événement, une ONG éponyme suissefondée par Salar Shahna en 2016 et dédiée aux toutes dernières avancées dans le secteur des réalités virtuelle (VR), augmentée (AR) ou étendue. L’événement hybride se présente d’abord comme un Festival présentant une sélection exclusive d’œuvres en VR.

A voir aussi

VRrOOm Wechat