L’opéra de Rennes sera présent au CES de Las Vegas

Category: 
L’opéra de Rennes sera présent au CES de Las Vegas
03 Janvier, 2018

L'opéra de Rennes compte faire des étincelles au CES de Las Vegas !

C'est une première ! L'opéra de Rennes sera présent au CES de Las Vegas, le grand salon mondial de l'électronique. Il y montrera ses technologies innovantes, à partir de lundi.

 

Le Consumer electronic show (CES) de Las Vegas est aux nouvelles technologies ce que la Coupe du monde est au foot. Un mega-salon où tous les grands acteurs mondiaux de l'électronique exposent leurs innovations. Nouvelles générations de téléviseurs, ordinateurs ultra-puissants, objets connectés, réalité virtuelle, véhicules intelligents, mémoires aux capacités de plus en plus phénoménales...

 

Et il y aura, aussi, l'opéra de Rennes, qui sera représenté par sa nouvelle directrice, Rozenn Chambard, qui a succédé à Alain Surrans. « Je crois que c'est vraiment une première qu'un opéra se retrouve au CES, assure-t-elle. C'est vrai que ce n'est pas un univers où on s'attend à nous trouver et je pense que nous allons créer la surprise. »

 

Décloisonner

L'opéra ne sera pas là pour faire de l'animation, mais bien pour dévoiler son savoir-faire et surtout sa capacité d'innovation. « Nous nous y rendons pour montrer toutes les technologies que nous avons développées avec nos partenaires pour rendre l'opéra de plus en plus accessible et le décloisonner de ses murs traditionnels. »

 

Des technologies qui font surtout appel aux mondes numériques, comme la virtualisation totale de l'opéra réalisée par ESI Group. « Muni d'un casque de réalité virtuelle, on peut découvrir notre salle, la visiter et s'installer à n'importe quelle place. Le réalisme de cette modélisation est très impressionnant. »

 

Vitrine internationale

Pour l'opéra de Rennes, un des plus petits de France, se rendre à Las Vegas est aussi une sacrée opportunité de se faire connaître bien au-delà des frontières locales, éventuellement de trouver aussi de nouveaux partenaires, et aussi de faire parler de Rennes et de la Bretagne.

 

« C'est aussi une forme de consécration du travail que nous menons depuis 2009 et que nous poursuivons », poursuit Rozenn Chambard. C'est en effet en 2009 que l'opéra, avec l'aide d'Orange et aussi d'entreprises comme Artefacto, réalise la captation et la diffusion en 3D et en direct de Don Giovanni. Une première.

 

Que l'on soit dans la salle où à l'autre bout du monde, on pouvait suivre cet opéra comme si on y était. Là encore l'idée est d'ouvrir cet art lyrique au plus grand nombre. « On a tenu à mettre en place un modèle de travail collaboratif où chacun se nourrissait de l'expérience de l'autre. »

 

Autre exemple : la création dans le monde virtuel de Second Life, d'une véritable réplique de l'opéra. « Ça a permis à des personnes se trouvant au Japon, aux USA ou au Brésil d'assister à nos représentations. » Et pas question de s'arrêter là. Captation du son et rendu en qualité spatiale et neurale, La Traviata en réalité augmentée, cantatrice virtuelle avec laquelle on pouvait poser... L'opéra de Rennes cherche constamment à innover et le fait d'une façon intelligente.

 

« J'ai vraiment hâte d'y être », avoue Rozenn Chambard, qui n'aura pas vraiment le temps de visiter les fameux casinos. Présence sur le stand en journée et invitations à des événements le soir...

A voir aussi

VRrOOm Wechat