La VR fera revivre les ruines romaines de Nyon

Category: 
La VR fera revivre les ruines romaines de Nyon
03 Décembre, 2018
L'exposition du Musée pourrait être modernisée grâce à la nouvelle fondation.Image: Georges Meyrat/Archives

 

Le patron de Mercuria, une société active dans le commerce de matière première, a créé une fondation pour le Musée romain.

 

Le Musée romain de Nyon pourra fêter dignement son 40e anniversaire en 2019. L’institution a trouvé un allié de poids pour entrevoir son avenir avec optimisme. Un riche habitant de la ville a créé la Fondation pour le développement du Musée romain, auquel il a fait un don de 100'000 francs. Cet homme est Marco Dunand, directeur général de Mercuria, une entreprise basée à Genève et active dans le commerce de matières premières, dont le chiffre d’affaires a atteint 95 milliards de francs en 2017. Le mécène fait par ailleurs partie du comité de fondation qui est présidé par le syndic, Daniel Rossellat.

 

Marco Dunand a souhaité en premier lieu apporter son soutien à l’amphithéâtre de Nyon, dont le projet de mise en valeur tarde à se concrétiser. Le calendrier actuel prévoit sa réalisation d’ici à dix ans. En attendant, la nouvelle fondation servira à financer plusieurs projets qui restent encore à définir avec exactitude. Le premier sera toutefois de suppléer la Ville dans le financement des festivités du 40e anniversaire du Musée romain en 2019. «La rigueur budgétaire imposée à la Municipalité rendait difficile la demande d’un crédit pour cela au Conseil communal», note Daniel Rossellat. Afin d’éviter un déficit abyssal, les subventions culturelles et sportives ont été coupées de 5% dans le budget 2019 soumis à la sagacité du Conseil lundi soir.

 

Réalité virtuelle

D’autres projets bénéficieront de l’argent à disposition de la fondation, qui verra son fonds augmenter avec la promesse de l’arrivée de nouveaux donateurs. «L’idée est de remettre au goût du jour les expositions du Musée romain avec de la réalité virtuelle», souligne Fabienne Freymond Cantone, municipale de la Culture et secrétaire du comité de fondation. De la réalité virtuelle qui pourrait aussi être imaginée en extérieur sur les sites nyonnais où des témoignages du passé romains subsistent. «Il faut que nous imaginions déjà quel musée nous souhaitons pour son 50e anniversaire», précise Daniel Rossellat.

 

Une extension de l’institution serait une possibilité, mais elle n’est pas planifiée. En 2015, le conseiller communal Vert et architecte Pierre Wahlen avait imaginé la construction d’un bâtiment sur l’esplanade Jules-César, en dessus de l’institution. Son idée était d’y mettre des logements avec un espace supplémentaire à disposition du musée au rez. À l’époque, la Municipalité lui avait répondu que ce scénario serait traité ultérieurement. «La Commune pourrait reprendre ce projet qui est intéressant», souligne Daniel Rossellat.

 

La Fondation pour le développement du Musée romain n’est pas la première à doper la culture nyonnaise. L’extension du Musée du Léman a été aussi facilitée par une fondation créée à cet effet. Celle-ci a permis de réunir des fonds privés qui ont financé une large partie des études préliminaires.

A voir aussi

VRrOOm Wechat