Avec Screencatcher, l’AR s'expose au MaRQ

Category: 
Avec Screencatcher, l’AR s'expose au MaRQ
21 Décembre, 2017
Photo du fil d'actualités : © b-rob

 

L’artiste clermontoise Justine Emard revient sur ses terres.

Son installation basée sur la réalité augmentée, Screencatcher, est à découvrir jusqu’au 14 janvier au Musée d’art Roger-Quilliot, à Clermont-Ferrand

 

L’installation ne devait rester que le temps d’un week-end, à l’occasion de l’organisation des premières rencontres du Réseau international des villes Michelin, fin novembre. Le musée d’art Roger-Quilliot en a décidé autrement. Résultat, Screencatcher, le travail de l’artiste clermontoise Justine Emard, est à découvrir jusqu’au 14 janvier.

 

Son installation, basée sur la réalité augmentée, a pour point de départ le travail que cette jeune plasticienne, qui expose de la Russie au Japon, a mené en 2008 sur les disparitions des cinémas en plein air américain, les drives-in. Les spectateurs sont invités à regarder au moyen d’une tablette ou d’un smartphone ces huit dessins aux feutres représentant ces drives-in.

 

« Le logiciel agit tel un filtre »

Grâce à un logiciel, des vidéos et autres illustrations viennent se superposer à ces dessins manuels, leur donnant vie, complétant la perception du monde réel.
 

« Le logiciel agit tel un filtre, à la manière des dreamcatcher chez les indiens Navajos qui évacuaient les cauchemars pour ne garder que les images positives des rêves et auquel le titre de l’œuvre fait référence », explique Justine Emard

 

Plus que cela, « il s’agit d’une réflexion sur les outils d’aujourd’hui et de demain, l’avancée de la technologie et la dimension virtuelle où la simulation de la réalité gagne du terrain sur notre vie réelle. »

 

Jusqu’au 14 janvier, au Musée d’art Roger-Quilliot.

Ouvert du mardi au vendredi, de 10h à 18h, samedi et dimanche, de 10h à 12h et de 13h à 18h.

Fermé le lundi 1er janvier.

Tarifs : 5 €. Gratuité le dimanche 7 janvier.

A voir aussi

VRrOOm Wechat