Paris à la pointe du virtuel

Paris à la pointe du virtuel
11 Janvier, 2017

La réalité virtuelle s'invite dans différents lieux parisiens. Réservation obligatoire: c'est la sortie tendance de ce début d'année!

La réalité augmentée (AR) projette  des éléments virtuels en 2D ou 3D  dans le monde réel grâce à un appareil.  Le plus souvent, il s'agit d'une tablette tactile.

La réalité virtuelle (VR, de l'anglais  Virtual Reality) transporte le spectateur équipé  d'un casque sur les yeux et d'un autre  sur les oreilles dans un monde virtuel filmé  à 360 degrés. L'utilisateur peut regarder  tout autour de lui, se déplacer et interagir  avec les objets et les personnages rencontrés.

La VR pour les nuls. Pour s'initier à la VR (Virtual reality), c'est à la Géode qu'il faut aller. L'interactivité est progressive, les formateurs sont aux petits soins et les contenus sont bienveillants. Le parcours d'une heure (9 €) par groupe de neuf personnes permet de barboter aux côtés d'une baleine à bosse, de se prendre pour une danseuse étoile, de voler au-dessus d'un Paris envahi par la nature ou encore d'explorer l'Antarctique aux côtés de Luc Jacquet, réalisateur de la Marche de l'Empereur.

www.lageode.fr

Au cœur du film. Dès ce mercredi 11 janvier, Diversion, nouvelle enseigne de cinéma 100 % VR créée par l'entrepreneuse Camille Lopato, s'installe derrière les baies vitrées du rez-de-chaussée du Forum des images. À raison de six séances (9 €) un mercredi par mois, vingt-cinq spectateurs voleront au-dessus de la muraille verte d'Afrique, combattront sous l'Inquisition espagnole auprès des héros d'Assassin's Creed et assisteront au plus près à l'éruption d'un volcan.

www.forumdesimages.fr

Sensations garanties. Avec ses casques de réalité virtuelle et autres équipements à la pointe de la technologie, le nouvel espace du MK2 bibliothèque propose une immersion totale à travers une dizaine d'aventures. Outre l'incontournable Birdly, une installation qui répond au rêve de voler comme un oiseau, les visiteurs explorent Babylone en pirogue grâce à un rameur ou se retrouvent téléportés dans un jeu d'arcade pour combattre des drones. Les plus téméraires devront lutter contre la sensation de vertige en marchant sur une poutre à 300 mètres du sol et pourraient bien finir au fin fond de l'océan face à un terrifiant requin…

MK2 VR (162, av. de France, XIIIe). 12 €/20 minutes et 20 €/40 minutes d'accès à la salle. Ouvert du mer. au dim. Horaires sur www.mk2vr.com

Prendre un «café VR». Après six éditions en 2016, le Dernier Bar avant la fin du monde niché près du Châtelet, destiné à la culture geek, accueille de nouveau cet événement une fois tous les deux mois. Dans un esprit de convivialité, l'objectif est d'expérimenter la réalité virtuelle («Vidéo 360», applications, jeux vidéo…) autour d'un verre.

«Café VR» au sous-sol du Dernier Bar avant la Fin du Monde. Prochaine date: le 24 janvier de 19 h à 22 h 30. Puis le troisième mardi des mois de mars, mai, juillet, septembre et novembre. Inscription conseillée. www.dernierbar.com

Se téléporter. Une start-up a créé une borne équipée de jumelles permettant de voyager dans le temps (passé et futur) et l'espace. La toute première, installée face à la place de la Bastille (à l'angle du bd Richard- Lenoir), permet de se téléporter, au choix, à la fin du Moyen Âge en 1416 ou au matin de la prise de la Bastille en 1789. Dommage toutefois que l'expérience ne dure que quelques dizaines de secondes, et que le contenu soit presque flou. Heureusement, cette installation est un prototype: Timescope promet une meilleure résolution sur ses prochaines bornes.

Et aussi: une borne est accessible en libre-service dans l'espace «Instant Paris» de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle pour permettre aux voyageurs en transit de visiter différents lieux (actuels) de la capitale… en un clin d'œil!

www.timescope.com

A voir aussi

VRrOOm Wechat